Tendance en coiffure : Style mâle

Taille du texte: A A A

Le bureau de conseil MLC décrypte les tendances du marché et du consommateur. Une récente étude, Homo Modus, a analysé les comportements de quatorze hommes de 26 à 63 ans, parisiens et provinciaux. Voici quatre portraits d’hommes modernes pour bien cerner votre client et le conseiller au mieux, selon sa personnalité.

 

L’Homo Authenticus : le chic animal

L’icône : Tahar Rahim
Comment le reconnaître ?
Passionné de musique, culture, sport en plein air et écologie, cet homme mise sur la qualité, le confort, la simplicité avec un souci du détail illustrant souvent son « brin de folie ». Son vestiaire mixe intemporels réinterprétés, couleur, superposition et touche sport. Il osera aisément le pantalon 4/5 sans chaussettes. Sa touche finale ? L’accessoire, le bonnet, la casquette, la montre vintage, le sac à dos, le vélo et les gants en cuir marron.
Vous pouvez lui proposer : La barbe longue du sage.
Le matériel : Un masque pour la barbe, des ciseaux.
Le conseil de la Barbière de Paris : Un homme qui perd ses cheveux compensera avec une barbe. Il distraira le regard sur une autre zone de son visage que celle de sa calvitie.
L’entretien : Une taille tous les deux mois suffit. Elle doit être soyeuse, donc shampooings et masques hydratants s’imposent, surtout en hiver.

L’Homo Apparatus : le bling up

Les icônes : Matt Pokora, Robin Thicke
Comment le reconnaître ? Amateur de Formule 1, il assume un côté « bling » en affichant logos en tout genre. Sa silhouette est ajustée et son must-have demeure le costume. Il aime le cuir, le satin, le velours, la fourrure, le jean, et n’hésite pas à apporter une touche sport aux classiques de l’élégance masculine. Il n’a pas peur d’exhiber des bijoux et il arbore sans complexes lunettes noires, décolleté, sac en python, sneakers où s’exhibe la marque.
Le geste qui le trahit ? La main dans la poche.
Vous pouvez lui proposer : Le bouc.
Le matériel : Des ciseaux de barbier, une pince à épiler, un peigne.
Le conseil de la Barbière de Paris : Proposer au client de franchir le cap des épilations – les pommettes ou le bas de cou. Il gagnera du temps car les poils ne repousseront pas pendant plusieurs semaines.
L’entretien : Le bouc ne laisse aucune place à l’approximatif. Le poil doit être taillé chaque jour au millimètre près.

L’Homo Audax : le dandy ’n mix

Les icônes : Justin Timberlake, Robert Pattinson, Jean Rochefort
Comment le reconnaître ? Inspiration british, Monsieur aime la qualité, les couleurs et les services de personnalisation. Chapeau, foulard, pochette de soie, il n’a jamais peur d’en faire trop ! S’il arbore une touche rebelle, il construit une allure à base de motifs visuels, de volumes réinventés et de basiques twistés. Il joue les contrastes entre un tatouage « over décor » et les codes classiques du tailoring. Les accumulations osées – accessoires, chapeaux, imprimés naïfs, pièces vintage et foulard-chemise – font partie de sa panoplie quotidienne.
Vous pouvez lui proposer : La barbe de trois jours.
Le matériel : Une tondeuse à barbe avec un sabot réglé à 3 mm, un gel de rasage pour la précision.
Le conseil de la Barbière de Paris : Expliquer à son client qu’une fois dans sa vie chaque homme devrait aller chez un vrai professionnel pour avoir des conseils adaptés à sa morphologie. Tous les barbes ne vont pas à tous les visages.
L’entretien : Faussement négligée, la barbe de trois jours doit être entretenue sans oublier le contour des lèvres et le bas de cou.

L’Homo Classicus : le classic ’hic

L’icône : Benjamin Millepied
Comment le reconnaître ? Grand amateur d’art, de sport et de voyages, il parie sur les intemporels et la qualité. Son style « casual chic » se base sur des détails élégants qui font la différence. Il porte aussi bien la parka que le manteau, le costume qu’un combo jean brut/ chemise blanche. Superposition de vestes, pantalon en toile blanche, jean, cuir, il se démarque par des accessoires haut en couleurs comme les chaussettes, le foulard pochette, le sac cartable et le soulier italien. Le signe distinctif ? Son chien !
Vous pouvez lui proposer : La broussailleuse virile.
Le matériel : Une tondeuse ou des ciseaux, une crème hydratante.
Le conseil de la Barbière de Paris : Les barbes blondes doivent être plus longues. Un brun peut avoir une barbe plus courte pour le même résultat.
L’entretien : Assez cool, on désépaissit de temps en temps les poils des joues et du cou.

Catégories: Actualités
Partage
Partager avec nous votre avis ! 0