Salons professionnels : l’agenda 2022 par Christophe Gabreau, CEO de Standing Events (MCB, Beauté Sélection…)

Taille du texte: A A A

Tandis que le variant Omicron se révèle 70 % plus contagieux que Delta, l’année 2022 s’ouvre tout de même avec des nouvelles réjouissantes. Pour la profession, c’est le retour du Beauté Sélection Nantes qui réchauffe les cœurs. Après 3 ans d’absence, le salon, qui avait attiré près de 9000 professionnels du secteur de la coiffure et de la beauté en 2019, se tiendra les 6 et 7 mars prochains à Nantes, au Parc des Expositions de la Beaujoire.

Cette 9ème édition promet de belles surprises. Pour en savoir un peu plus sur le programme du rendez-vous tant attendu, Christophe Gabreau, CEO de Standing Events, l’agence qui organise aussi le MCB by Beauté Sélection à Paris, a répondu à nos questions.

Comment vous sentez-vous en ce début d’année 2022, à quelques semaines du BS à Nantes ? 

Avec l’arrêt total de nos activités pendant 18 mois, la crise de l’épidémie de COVID a été particulièrement rude pour les entreprises de l’événementiel. La reprise a été officielle à la mi-mai 2021, dans un premier temps limitée à certains types de congrès, ce qui nous a permis de tenir avec succès le BS Congress de Deauville. Mais les festivités ont véritablement repris qu’au mois de septembre, avec le retour des grands salons professionnels sur Paris et en province. En l’absence des participants du grand export et avec la persistance des incertitudes économiques sur ce dernier trimestre 2021, l’activité événementielle est restée néanmoins très en retrait de son niveau de 2019. Mais le plus important est que les salons se soient tenus. Nous avions hâte après une si longue absence de permettre à la communauté coiffure et beauté de se retrouver enfin en vrai, et de redonner aux décideurs la possibilité de générer du business.



Vous avez organisé le MCB by BS à Paris en septembre puis Beauté Sélection Lyon en novembre. Quel bilan en tirez-vous ? Vous êtes positif malgré tout ? 

Les résultats du MCB by BS Paris et du BS Lyon montrent, à ce titre, à quel point cette attente était partagée par les visiteurs professionnels comme les exposants qui ont participé à ces deux salons et ont pu retrouver l’alchimie de la rencontre, indispensable à l’activité économique de la filière. Nous sommes impatients de débuter cette nouvelle année, en suivant évidemment les évolutions de la situation pandémique. Nous prévoyons un programme dense avec la 9ème édition du Beauté Sélection Nantes en mars, salon biennal très apprécié et visité par les professionnels du Grand Ouest, avec 90 exposants et 250 marques, des défilés de haute coiffure et ateliers techniques, et un nouveau programme de Masterclass accessible sur inscription pendant les deux jours du salon. 

Et de quoi sera ensuite ponctué l’agenda 2022 ? 

Le BS Nantes sera suivi en juin d’un nouveau BS Congress à Deauville, dont le format sur deux jours, initié en 2021 a été plébiscité par les 200 congressistes participants et les 50 marques présentes. Le second semestre débutera par le MCB by BS en septembre et son lot d’innovations et le retour prévu du Championnat du Monde avec l’OMC. Il se clôturera par le Beauté Sélection de Lyon en novembre. Pour cette année 2022, nous programmons sur ce second semestre une nouvelle date à la mi-octobre avec un BS Congress dans le Sud, à Cannes précisément, toujours sur le même format de deux journées dimanche et lundi.

La pause imposée par le covid a-t-elle permis de remettre les choses à plat ? Prendre du recul ? Si oui, en quoi cela se traduit-il ?

L’arrêt forcé de toute activité pendant cette longue période et la généralisation contrainte de l’usage numérique et digital pour le contact et la rencontre nous ont permis de procéder à beaucoup d’expérimentations et de repenser le modèle en plaçant le participant de nos salons et membre de la communauté au cœur de notre dispositif. Nous avons ainsi remonté l’importance du digital dans notre stratégie événementielle en créant de nouveaux événements sous format digitale, de nouveaux lieux de rencontre avec la plateforme HairBeauty365, lancée en septembre dernier, qui rassemble tout au long de l’année les professionnels de l’univers coiffure et beauté qui souhaitent se former, et se mettre en relation avec les marques. Dans l’objectif de maintenir l’audience tout au long de l’année pour animer la communauté active. Ces initiatives resteront et se développeront dans les années à venir, notamment pour attirer et fidéliser de nouveaux participants. 

L’avenir des salons professionnels comme nous les connaissons est-il menacé par cette digitalisation ? 

Non, je ne pense pas. Les visiteurs et exposants continuent de plébisciter la rencontre physique. Cela est confirmé par les succès retrouvés dès les premières éditions post-crise à partir de septembre du MCB by BS et du Beauté Sélection. La dernière étude de l’UNIMEV et de l’UFI, les deux associations professionnelles représentatives de la filière événementielle, montrent que 85% des visiteurs privilégient le présentiel pour la qualité du networking, et pour la recherche de fournisseurs et de business. Cette même étude indique que 86% des exposants considèrent que l’événement physique permet un networking plus qualitatif et favorise avec grande efficacité les contacts d’affaires. Les salons professionnels de filière conserveront leur rôle d’animateur et de créateur de tendances pour l’ensemble des acteurs de la communauté, en mettant particulièrement l’accent sur la qualité du contenu.



Catégories: Actualités
Partage
Partager avec nous votre avis ! 0