Quinze ans que Stéphane Amaru exagère !

Taille du texte: A A A

 

Il accompagne Biblond depuis ses débuts. Sa plume acérée et sa liberté de ton ne laissent personne indifférent. Décryptage d’une collaboration durable.

Comment est née cette collaboration avec Biblond ?

À la base, j’échangeais avec Barbara pour la crédibilisation du magazine. J’étais conseiller de la rédaction. Cela devenait délicat comme position puisque j’étais moi-même entrepreneur. Quand François a repris le magazine, on a trouvé l’idée de créer une rubrique. J’ai écrit dès le numéro 3. J’en suis donc à ma 97e tribune. À la 100e, je pense les réunir dans un livre comme je l’avais fait pour la 50e.



La rubrique Est-ce que j’exagère ? plaît beaucoup des coiffeurs. Comment expliquer ce succès ?

On m’a donné carte blanche. Jamais personne ne m’a dicté ce que je devais écrire ou non. Et son titre est parfait. Il permet de toucher des sujets épineux et de me réfugier dans le fait que « oui, je suis en train d’exagérer ! » Dès le début, elle a plu. Il faut dire qu’à l’époque personne ne parlait business. Cela ne se faisait pas. Ma tribune a libéré la parole. On a vu alors le lancement de conférences, les coiffeurs se renseigner sur les…

  • ABONNEZ-VOUS pour lire cet article
Catégories: Actualités
Partage
Partager avec nous votre avis ! 0