Jean Claude Aubry, directeur fondateur du groupe Jean Claude Aubry International

Taille du texte: A A A

« La philosophie des ateliers culinaires»

Jean Claude Aubry connaît bien les clientes des salons de coiffure. Il sait qu’elles aiment leur coiffeur et qu’elles lui sont en majorité fidèles, mais que « pour des raisons économiques et d’emploi du temps, elles ne sont plus prêtes aujourd’hui à aller au salon aussi souvent », définit-il.

Les grandes surfaces, les grossistes et Internet sont autant de moyens pour elles d’échapper au passage en salon. « Vous avez déjà vu une cliente de grandes surfaces choisir une couleur ? Toute seule, sans conseil ! C’est triste et risqué », commente- t-il.

Il y a trois ans, dans la région toulousaine, il a donc ouvert ses premières enseignes Shopping. « Ce sont des Sephora de la coiffure », définit-il. On y trouve évidemment des produits, moins chers qu’en salon, et un coiffeur diplômé tout disposé à expliquer aux clientes comment appliquer le produit qu’elles ont entre les mains.

« C’est la philosophie des ateliers culinaires », compare Jean Claude Aubry, des endroits où un chef cuisinier donne une leçon de cuisine à un public néophyte mais conquis.

« Ces ateliers ont été créés pour faire revenir les gens à la bonne bouffe, pour qu’ils n’achètent plus des plats cuisinés sans saveur. Et ce n’est pas pour cela qu’ils ne vont plus au restaurant ! Mon shopping est là pour ramener des clientes à la profession, c’est une alternative aux grossistes, aux grandes surfaces et à Internet, qui vise à ne pas perdre le contact. »

Au menu, des explications en direct, des « cours » de 45 mn, des visionnages de vidéos sur différentes techniques. 15 euros le cours, gratuit si la cliente achète pour 60 euros de produits. Le shopping est donc également un bon plan pour organiser la revente produits des salons.

Catégories: Actualités
Partage
Partager avec nous votre avis ! 0