Stéphane Amaru : Comment redonner envie de se lever le matin ?

Taille du texte: A A A

 

 

On l’aura tous compris, il y a eu un avant, et l’après ne sera jamais vraiment comme avant… C’est une période où il faut se transformer vite et apprendre à enchaîner les virages rapides !

Pour la première fois, nous sommes en arrêt forcé. Il y a peut-être des avantages au fait de ne pas être au travail… mais professionnellement, c’est différent, car plus on s’est arrêté longtemps, plus la motivation se perd, mais pas que ! On perd aussi le rythme.
Pour un entrepreneur, le rythme est certes perdu, mais pas la motivation. Car les charges fixes courent toujours. L’enjeu n’est pas le même pour les salariés qui, pour la plupart, ont continué d’être payés, et n’ont pas connu les soucis administratifs de l’entrepreneur. En plus du manque de rythme et du manque de motivation, la PEUR d’attraper le virus !

LA MOTIVATION

Beaucoup de chefs d’entreprise risquent de ne pas comprendre pourquoi leurs salariés ont du mal à se lever le matin et ne s’impliquent pas à 100 % pour sauver l’entreprise qui a dû changer son règlement intérieur et doit maintenant rattraper sa trésorerie ! C’est normal, mais certains salariés se détachent des autres en étant surmotivés par la situation. Pourquoi ?
Souvent, cela dépend du temps passé dans l’entreprise et surtout si le leader a fait son job !

Après vingt ans d’entrepreneuriat et après avoir salarié plus de 300 personnes via les 2 marques que j’ai créé en France (Toni&Guy et Didact), j’ai beaucoup réfléchi… Voici mon analyse sur la façon dont fonctionne la motivation dans le temps pour un salarié, de son embauche à son départ.

LES ÉTAPES

Les trois premières semaines, ce sont des turbulences…
Les premières semaines ne sont jamais faciles pour un salarié car il ne connaît pas son environnement et a besoin de soutien car il se pose beaucoup de questions. S’il reste…
Les trois premiers mois, c’est le départ pour la lune de miel…
Le salarié est intégré, il a pris son espace, il est heureux, il donne son maximum. C’est une période sans encombre.
Douze mois plus tard, c’est le trou d’air…
L’effet lune de miel retombe car il se forme et on fait preuve envers lui de plus d’exigence. Il est familiarisé avec son environnement et commence à avoir des doutes.

Après vingt mois, c’est la poussée des réacteurs…
Il n’a pas encore fait le tour de son poste, il apprend encore et connaît de mieux en mieux ses…

  • ABONNEZ-VOUS pour lire cet article
Catégories: Actualités
Partages
Partager avec nous votre avis ! 0