Élodie Seckler

Taille du texte: A A A

Élodie Seckler vient d’être nommée Art Director de Toni&Guy. Avide de défis et de tendances, la jeune Alsacienne donne les clés de son succès.

 

« Une fois mon CAP et mon BP en poche, je n’avais qu’une idée en tête : entrer chez Toni&Guy. Leurs essais sont particulièrement rigoureux car il faut venir avec ses modèles, mais j’ai réussi ! Dans cette compagnie, je pouvais envisager une vraie progression en interne, avec la perspective de devenir formatrice. C’est chose faite aujourd’hui, mais je passe toujours trois jours par semaine en salon. Cela me permet de garder la tête sur les épaules.

J’ai toujours passé des concours. Mes parents étant photographes, nous nous sommes lancés dans les Hairdressing Awards. Pendant trois ans, j’ai été nominée, mais jamais récompensée. J’ai persévéré et, en 2007, j’ai été nommée meilleur coiffeur de l’année. C’était incroyable !

Les concours permettent d’être en recherche continuelle. Il faut toujours trouver quelque chose de nouveau. Je puise mon inspiration dans les magazines, mais aussi dans les expos, le théâtre, l’architecture et même le jardinage ! Je pioche des idées de formes, de matières. Je commence à aimer de plus en plus le naturel et la douceur. En salon, je m’attache aux détails : une frange, une patte, une nuque travaillée plus courte… Ces accessoires peuvent créer la différence sans  métamorphoser le client. »

Partage
Partager avec nous votre avis ! 0