Développer son CA : chute de cheveux des femmes, comment bien la gérer ?

Taille du texte: A A A

Stress, bouleversements hormonaux, perte ou prise de poids brutale peuvent entraîner une chute des cheveux, voire une alopécie. En salon, le sujet est difficile à aborder. Il requiert beaucoup de tact et de diplomatie. Mais c’est aussi une belle opportunité pour le coiffeur de montrer son expertise. Trois dirigeants vous aident à adopter les bons réflexes et développer la vente.

 

 

CHUTE DE CHEVEUX RÉACTIONNELLE, COMMENT LA RECONNAÎTRE ?

La chute de cheveux réactionnelle, appelée aussi « alopécie diffuse », est déclenchée par un ou plusieurs événements particuliers : après la grossesse ou l’allaitement, une période de stress ou de surmenage, un choc émotionnel, un régime, un traitement médicamenteux ou encore un changement de saison.

 



La chute de cheveux réactionnelle se manifeste par la perte brutale et massive d’un nombre important de cheveux au cours des deux à quatre mois qui suivent l’événement déclencheur : ils tombent par « poignées » et de façon diffuse dans toute la chevelure.

Pour traiter ce type de chute, il faut réactiver rapidement la croissance des cheveux en réinitiant un nouveau cycle pilaire.

Soins capillaires actifs, luminothérapie, chromothérapie, infrarouge… Les techniques sont nombreuses, selon les salons.

Aujourd’hui :

– 34 % des femmes souffrent de chute de cheveux, de manière réactionnelle ou chronique.
– Et dans 81 % des cas, elles identifient cette chute comme réactionnelle.

LAURE GABILLET À LA TÊTE D’UN SALON ÉPONYME À PARIS

« Les jeunes femmes sont particulièrement concernées par la chute de cheveux réactionnelle…

 



  • ABONNEZ-VOUS pour lire cet article
Partage
Partager avec nous votre avis ! 0