#Covid-19, à quand la reprise ?

Taille du texte: A A A

Jean Castex l’a annoncé hier soir, le confinement est maintenu jusqu’au 1er décembre.

Comme on le redoutait, les mesures d’allègement du confinement ne sont pas d’actualité en ce 13 novembre. Le Premier ministre, Jean Castex, l’a annoncé hier soir. Des « premières mesures d’allègement » du confinement sont envisagées après le 1er décembre, seulement si des améliorations sont constatées.

Alors que tous le souhaitaient, les salons de coiffure ne pourront pas rouvrir après ces quinze jours de confinement. Qu’en sera-t-il en décembre pour la période de Noël ?



Certains commerces pourraient – toujours au conditionnel – rouvrir dès le début du mois de décembre, mais on ne sait pas encore lesquels parmi ceux dits « non essentiels ». « Un éventuel allègement du confinement le 1er décembre sera strictement limité aux commerces. » Et sous réserve d’un protocole renforcé…

Quoi qu’il en soit, même si nous voyons en décembre un assouplissement de ces mesures, il sera toujours obligatoire de présenter une attestation de déplacement pour sortir de chez soi.

En parlant des fêtes de Noël, le Premier ministre a déclaré : « Celles-ci ne pourront pas se tenir de la même manière que d’habitude. On pourra bien sûr retrouver les siens, mais il ne serait pas raisonnable d’espérer pouvoir organiser cette fête à plusieurs dizaines de personnes, notamment pour le réveillon du 31 décembre. »

En ce qui concerne les mesures financières, le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, a annoncé que le gouvernement met en place un dispositif pour le paiement des loyers des commerçants : les bailleurs qui accepteront de ne pas faire payer de loyer pour le mois de novembre à un commerce employant jusqu’à 250 salariés pourront bénéficier d’un crédit d’impôt de 50 % de la valeur du loyer abandonné.

Ce crédit d’impôt s’élèvera à un tiers du loyer pour les bailleurs de commerces qui emploient entre 250 et 15 000 salariés.



Catégories: Actualités
Partages
Partager avec nous votre avis ! 0