Coiffure en France : un secteur très fragilisé selon la FNC

Taille du texte: A A A

La Fédération Nationale de la Coiffure a établi, grâce à des statistiques présentées au cours d’un séminaire en avril dernier, quelques observations concernant les principaux facteurs limitant le développement du secteur de la coiffure. L’analyse de ces chiffres tire la sonnette d’alarme et démontre qu’il est indispensable de revaloriser la coiffure Française.

Différents points appuyant le constat d’une activité en berne au sein du secteur de la coiffure ont été abordés et des chiffres clés mettent en lumière sa fragilité.

« …Des prix bas, des salariés jeunes et peu payés, une forte concurrence, l’absence d’appétence des coiffeurs pour la gestion, l’image dégradée de la profession, constituent des freins structurels au développement du secteur. Il est de fait touché de plein fouet par la crise. »

Côté santé, le bilan n’est pas moins alarmant : 75% des salariés du secteur de la coiffure déclarent avoir des problèmes de santé liés à leur activité professionnelle. Postures inconfortables, exposition répétée à des produits chimiques et longues journées de travail sont à l’origine de maux tels que le stress, les allergies et les problèmes de dos.

Cibler, innover, se former. Julie Vidal, directrice marketing clients L’Oréal Professionnel, a présenté au cours de son intervention les opportunités à saisir malgré un contexte anxiogène mais aussi des solutions permettant de « ré-enchanter » la coiffure et de faire de la visite en salon une véritable expérience.

« C’est en répondant aux attentes des clientes que le marché se réinscrira dans une démarche de croissance durable ».

Téléchargez l’analyse comportant tous les résultats en cliquant sur le lien ci-dessous.

N’hésitez pas à partager avec nous votre point de vue !

Mylène Fébrissy

Catégories: Actualités
Partage
Partager avec nous votre avis ! 3