Beauty Bubble, heureux dans sa bulle

Taille du texte: A A A

M. Salzert a passé son CAP en 1996. En 2010, il a déjà quatre salons. Il vient de s’affilier au réseau Beauty Bubble, et autant dire que le concept lui a changé la vie.

Simplification de l’installation, « ce réseau a tout pris en charge. Une fois le contrat signé, je n’ai eu qu’à apporter mon terminal carte bleue et mettre en place mon équipe. C’est un jeu d’enfants ! », et rentabilité rapide, « c’est rare d’avoir une affaire rentable le premier mois ! », explique-t-il.

Et vous ? Qu’attendez-vous pour coincer votre bulle ?

Catégories: Actualités
Partage
Partager avec nous votre avis ! 0