Art business marketing

Taille du texte: A A A

En pleine période de compétitions, la question se pose encore pour certains : dois-je ou non participer à ce « jeu » ?

Il y a ceux qui se donnent pour excuse de ne pas être à la hauteur, de ne pas avoir « les moyens de… », ceux qui pensent qu’il y a de la « triche », ceux qui le font pour flatter leur ego, pour être reconnus, se faire plaisir, motiver leurs équipes… Et il y a ceux qui le font de façon stratégique et réussissent ainsi à se servir de ce levier commercialement…

Gagner pour mieux se positionner

On peut alors parler de l’Art Business marketing comme de la fusion parfaite du rêve qui se concrétise commercialement. Un titre, bien utilisé, devient une arme marketing incroyable ! Ne pensez-vous pas qu’un client acceptera plus facilement un tarif élevé si vous avez gagné un titre ? Il est toujours mieux de savoir que tel coiffeur ou tel salon a été nominé ou, mieux encore, gagnant dudit concours, même si le client ne sait pas vraiment de quel oscar il s’agit. Plus le nom est pompeux,
plus c’est efficace en marketing…

Sélectionner le bon concours

Avant de se lancer dans l’aventure, il est important de sélectionner la bonne compétition. Quelques éléments clés à ne pas manquer…

  • S’assurer que la compétition est liée à un magazine de coiffure ou à la presse féminine, donc médiatisée.
  • S’attarder sur le sens du titre. Il vaut mieux être « meilleur… » que « gagnant de la violette d’or ».
  •  Se renseigner sur le sérieux de la compétition. Un huissier est idéal pour éviter tout doute quant à d’éventuels choix commerciaux…
  •  Demander la liste du jury. Il est en effet toujours délicat d’être jugé par un « collègue », surtout si on estime qu’il n’a aucune légitimité à le faire, ne participant lui-même à aucune compétition, ou encore s’il est un ami de l’organisation…
  • Vérifier que le gain est assez motivant !

Etre Persévérant !

Une fois sélectionné, il faut gagner, et là, ça se complique… Mais la règle, c’est de persévérer et de se montrer curieux.  Il faut de la patience, mais il faut aussi apprendre à perdre ! C’est ce qui permet de persévérer, puis de gagner, en s’imprègnant au fur et à mesure du style « gagnant », en se concentrant sur cette idée. Avec le temps, cela crée un environnement qui met en condition pour être victorieux.

Le choix de la catégorie est souvent commercial pour l’Art Business manager, car la série de photos pour laquelle on opte doit, en cas de défaite, être réutilisable à d’autres fins pour être rentabilisée. Il faut donc faire en sorte que le style soit en adéquation avec l’image du salon et qu’il puisse séduire le grand public.

Clamer son titre

Une fois le titre en main, les opérations d’Art Business marketing peuvent commencer. Il s’agit alors de récupérer le logo de la compétition et de le mettre bien en vue sur tous les supports commerciaux : Web, cartes de visite, vitrine, posts sur les réseaux sociaux… Il faut communiquer le plus possible sur cette nomination, afin de créer un environnement positif pour le client et pouvoir justifier son positionnement !

Stéphane Amaru

Didact

Partage
Partager avec nous votre avis ! 0