Logiciel de caisse non certifié = 7 500€ d’amende

Taille du texte: A A A

 

Dans le cas où votre salon de coiffure est informatisé, faites bien attention à mettre à jour votre logiciel de caisse sous peine d’une amende de 7 500€.

 

La lutte contre la fraude se durcit ! Sur le site officiel de l’administration française, une loi inscrite dans la loi des finances 2016 est passée inaperçue… Pourtant, elle pourrait vous coûter cher. Cette dernière stipule que les logiciels de caisses des commerçants (dont ceux des coiffeurs) permettant de masquer une partie des encaissements devront être certifiés. Tout établissement qui n’aura pas certifié son logiciel de caisse avant janvier 2018 sera sous la menace d’une amende de 7 500€.

 

 

2018, c’est bientôt

Même si vous pensez avoir le temps, entre les papiers, les clients, la gestion des stocks…, 2018 va arriver très rapidement ! Alors, il faut vous y prendre au plus tôt pour ne pas vous faire surprendre. Pour cela, tournez-vous vers votre partenaire et demandez-lui si votre logiciel est certifié.

 

 

Les contrôles

A partir du 1er janvier 2018, des contrôles inopinés pourront avoir lieu dans les salons et vous ne serez pas prévenu par l’administration fiscale. Les contrôleurs pourront intervenir à n’importe quelle heure de la journée et constater la conformité du logiciel utilisé. Si celui-ci n’est pas certifié, alors vous écoperez d’une amende de 7 500€ et vous aurez 60 jours pour régulariser la situation.

 

 

 

Catégories: Actualités, S'informer
Partages
Partager avec nous votre avis ! 2