Les artistes se mobilisent pour les coiffeuses sans papiers

Taille du texte: A A A

 Notre affaire des coiffeuses de Château d’Eau continue de faire parler d’elle.

Il se trouve que leur cause a touché des artistes, dont Josiane Balasko, Régis Wargnier ou encore Mathieu Almaric qui ont envoyé une lettre ouverte de protestation au ministre de l’Intérieur.

Une lettre dans laquelle ils « exigent la protection immédiate, notamment par l’obtention d’un titre de séjour, des salariés qui occupent le salon de coiffure du 57 boulevard de Strasbourg ». Ainsi que « de tout mettre en œuvre pour lutter contre cet esclavage moderne qu’est l’exploitation des travailleurs sans papiers ».

Ce sont les plaintes de ces coiffeuses qui ont ému les célébrités et les ont ainsi poussées à protester et à signer cette lettre.

Après avoir, durant le mois de mai, réussi avec l’aide de la CGT à obtenir des contrats de travail, la victoire fut de courte durée avec le gérant qui mettait la clef sous la porte. Les coiffeuses occupent maintenant les locaux du salon, et subissent la pression des gérants voisins.

Une lettre donc, accompagnée désormais de signatures « connues » qui, on l’espère, fera enfin son effet auprès du gouvernement.

Catégories: Actualités
Partage
Partager avec nous votre avis ! 0