L’Armée Américaine interdit les coiffures afros

Taille du texte: A A A

Le nouveau commandement militaire 670-1 de l’armée Américaine rendu public le 31 mars, déclare interdit les tatouages sur le visage, les bras et le cou ainsi que les dreadlocks, les tresses africaines et autres coupes de cheveux ethniques.

 

Les coiffures ethniques sont touchées et en prennent pour leur grade. Selon le nouveau commandement de l’armée américaine, les femmes qui portent ces coiffures « interdites » devront les changer ou les couvrir avec des perruques. Ce sont plus de 30 % des femmes qui servent l’armée américaines qui sont concernées.

Certaines militaires noires se sentent discriminées, car elles ne peuvent décider de la nature de leurs cheveux.

L’armée américaine, elle justifie cette décision par l’aspect « négligé » que dégagerait une coiffure afro et par le fait qu’un des moyens d’évaluer le professionnalisme de l’armée est l’apparence.

 

Une pétition a alors vu le jour sur le site de la Maison Blanche appelant l’armée à reconsidérer ces changements et à autoriser des coiffures ethniques professionnelles.

Jasmine Jacobs, est le sergent à l’origine de la pétition qui aujourd’hui a atteint plus de 12 000 signatures. Elle soulève notamment dans sa démarche les incohérences d’une telle loi. Pour exemple, elle relève le fait que les fers à lisser sont plutôt rares et difficiles à faire parvenir sur les terrains de combats.

Alors comment ses femmes peuvent-elles s’adapter au règlement sans désagrément ?

 

Et  vous chers coiffeurs que pensez-vous de cette nouvelle décision que l’armée Américaine a prise ?

Catégories: Actualités
Partage
Partager avec nous votre avis ! 0