La tendance du No-Poo ou comment ne plus se laver les cheveux

Taille du texte: A A A

Directement venue des Etats-Unis, la tendance no-poo consiste à supprimer le shampoing de son usage quotidien. Aussi fou que cela puisse paraitre, le no-poo s’impose comme une véritable tendance aux effets bénéfiques. Qu’en est-il vraiment ?

Le no-poo une tendance qui fait parler d’elle

Cette tendance est partie du principe que la beauté naturelle du cheveu serait altérée par le shampooing. Il est  vrai que l’on entend depuis de nombreuses années déjà, que trop de shampooing tue le shampooing. La personne à l’origine de ce concept c’est Lorraine Massey, une coiffeuse New Yorkaise renommée. Son idée a été reprise par une bloggeuse américaine, Jacqueline Baers qui a arrêté d’utiliser du shampooing depuis plus de 5 ans ! La tendance No Poo a fait ainsi petit à petit de nombreuses adeptes !

Ces adeptes du no-poo font ce choix car elles ne préfèrent pas utiliser de shampoings composés de substances chimiques qui sont plus ou moins nocives pour l’environnement et la fibre capillaire.

Alors bien sûr, être adepte du no-poo ne veut pas dire ne plus se laver les cheveux définitivement. Les convertis se rincent régulièrement la chevelure à l’eau clair, et il existe des alternatives au shampooing comme le bicarbonate de soude ou le vinaigre de cidre qui ont des effets similaires. Les adeptes  sont formels, les résultats sont flagrants, la production de sébum diminue  et les cheveux sont brillants, bien hydratés et en bonne santé.

Alors ces clientes no-poo ne se lavent pas les cheveux?

Bien entendu il y a un hic, pour obtenir ces résultats il faut être patiente et laisser la chevelure s’adapter à ce changement de vie. Il faut donc commencer par espacer les shampoings, tout d’abord on frotte vraiment le cuir chevelu au moment du shampooing afin d’enlever tout le sébum, puis on prend l’habitude de se brosser les cheveux du sommet du crâne jusqu’aux pointes avec une brosse en poils de sanglier, puis pour finir on utilise du talc ou de la maïzena pour éviter l’aspect visuel du cheveu sale.

Sinon pour les plus hésitantes il y a aussi la technique du low-poo qui consiste à espacer les shampoings et à utiliser des produits plus doux.

Et vous alors, avez-vous des clientes qui vous auraient parlé de cette tendance ou même adeptes du no-poo ?

Catégories: Actualités
Partage
Partager avec nous votre avis ! 0