La coiffure façon Do it Yourself, danger pour les coiffeurs ?

Taille du texte: A A A

Un nouveau concept qui prend la forme d’un salon de coiffure digital où les clientes se coupent les cheveux elles-mêmes.

CUT Adopters, c’est le nom de ce nouveau concept qui peut être résumé ainsi : il s’adresse aux personnes qui n’ont pas le temps et/ou l’argent pour aller chez le coiffeur.

Pour la première fois, des coiffeurs professionnels imaginent des techniques de coupes réalisables par celles et ceux qui n’ont jamais coupé de cheveux…

« Faites-le vous-même, avec l’aide d’un(e) ami(e) », c’est le leitmotiv de ce site… Une vidéo guide l’utilisateur pour lui permettre de réaliser l’intégralité du parcours de coupe geste après geste. Tout au long de la vidéo (en accès sans limitation dans le temps). À l’utilisateur ensuite de proposer à une amie d’être le coiffeur de la situation. C’est en cela que réside l’esprit CUT Adopters : être ensemble, s’entraider, partager, apprendre, et que ce soit un plaisir.

Et le rôle du coiffeur professionnel dans tout ça ?

Le coiffeur professionnel conserve un rôle indispensable. Le talent des coiffeurs est justement « le secret » CUT Adopters. À travers la vidéo, un coiffeur professionnel accompagne les utilisateurs tout au long de la réalisation de la coupe. Ce dernier est guidé, étape après étape pour 0 risque de loupé. Pour rendre ce concept réalisable, il aura en effet fallu mobiliser tout le talent, la technique irréprochable, la créativité et, surtout, l’envie de partager leur art des coiffeurs impliqués dans cette aventure. Cette plate-forme permet avant tout de bénéficier des conseils du coiffeur qui a imaginé cette coupe pour des personnes qui n’ont jamais coupé.

Vous l’aurez compris, le coiffeur n’est plus là pour exécuter le geste technique, mais il reste tout de même indispensable.

Loic Popelin est coiffeur et barbier. Il partage son expérience et son talent pour imaginer les coupes CUT Adopters. Il exerce dans de très beaux salons parisiens, mais souhaite faire évoluer son métier et toucher le plus grand nombre. Il confie à ce propos : « Aujourd’hui on a les moyens et le devoir de transmettre des techniques innovantes, créatives et réalisables chez soi. »

Catégories: Actualités
Partage
Partager avec nous votre avis ! 0