Inégalités homme/femme chez le coiffeur, où en est la France ?

Taille du texte: A A A

 

En France, les inégalités entre les hommes et les femmes au sein de la société font encore débat, mais qu’en est-il pour les clients des salons de coiffure.

 

À force de le voir tous les jours sur les devantures des salons de coiffure, personne n’est choqué… pour il y a un véritable problème. Pourquoi les femmes paient systématiquement plus cher que les hommes pour se faire couper les cheveux ? En choisissant une franchise au hasard, on constate par exemple que chez Franck Provost, la fiche moyenne est de 60 euros pour les dames contre 25 euros pour les messieurs.

 

Pourquoi une telle différence ?

Aujourd’hui, les salons de coiffure profitent de cette différence de prix qui est entrée dans les mœurs pour réaliser une meilleure marge et faire supporter une plus grande partie des coûts fixes de leur établissement aux clientes. On pourrait presque dire que les coupes des femmes subventionnent les coupes des hommes.

À priori, tout paraît logique… la coupe des cheveux féminins prend généralement  plus de temps, et nécessite plus de compétences (teinture, mèches, balayage, glaçage, effilage). Pourtant, ce n’est pas une réalité universelle, aujourd’hui les hommes prennent de plus en plus soin d’eux et ils sont des milliers à aborder des coupes longues qui demandent autant d’attention que les cheveux d’une femme.

 

 

Le look à la garçonne n’est donc pas rentable !

Si vous pensez avoir trouvé le bon filon en optant pour une coupe courte… sachez que ça ne vous fera pas réaliser d’économies. Vous allez surtout faire face à l’un des plus grands mystères de la coiffure : une femme avec une coupe à la garçonne paye, généralement, plus cher qu’un homme aux cheveux mi-longs. De plus, la mode évolue et de plus en plus d’hommes veulent des coiffures soignées demandant une grande précision. Alors, dans le contexte actuel, n’est-il pas dépassé de rester sur une base de prix en fonction du sexe ?

 

 

Des salons au tarif « sans genre »

Au Canada, un salon de coiffure vient de mettre en place une grille tarifaire qui ne se soucie pas du sexe du client. Lancé en août 2017, le concept a déjà séduit les États-Unis et plusieurs établissements ont repris ce slogan : « Dans nos salons, les prix sont transparents, les prix sont justes, les prix sont neutres, car les cheveux n’ont pas de genre ! »

En France, plusieurs salons ont un concept similaire… la révolution est donc en marche et le secteur pourrait connaître un grand changement durant les prochaines années.

 

Catégories: Actualités, S'informer
Partages
Partager avec nous votre avis ! 0