Ils coiffent dans un centre de réfugiés

Dorothée Windeshausen
Dorothée Windeshausen
Taille du texte: A A A

 

Les coiffeurs se mobilisent ! C’est une initiative qui nous vient du Luxembourg où cinq coiffeurs se sont rendus dans un centre pour tenter de redonner le sourire aux réfugiés.

Coiffeur au Luxembourg, Claudio Duarte souhaitait venir en aide aux réfugiés. Il a donc organisé, conjointement avec le centre Caritas, un moment de bien-être pour les soutenir et les sortir de leur quotidien difficile. Son but été aussi de se faire un avis sur les réfugiés qui ont une image parfois dégradée par les médias.

Installés dans un grand hall, les cinq coiffeurs présents ont réalisé près de 55 coupes en quelques heures, mais le but était surtout de réchauffer le cœur des réfugiés en leur offrant un peu de bien-être. « Quand nous sommes partis, ces hommes n’avait qu’un seul mot ‘Merci, d’être venu nous voir’ », ajoute Claudio.

 

 

« Ils souhaitent s’intégrer »

Au Luxembourg la culture musulmane est méconnue et même si l’État aide les réfugiés il les empêche de s’intégrer. Pour preuve, le premier arrête de bus et à 1h30 à pied du centre. Cet éloignement les empêche de s’intégrer pourtant, selon Claudio, c’est leur plus grand désir : « j’ai rencontré un coiffeur qui m’a demandé de venir en salon pour que je lui apprenne les coupes locales et certaines personnes ont déjà appris le français. Ils souhaitent tous s’intégrer ».

 

Maryse, l’une des cinq coiffeurs nous a raconté son ressenti

« J’y suis allée, car j’aime aider les gens, j’ai déjà fait beaucoup de bénévolat et j’estime que si un jour je suis dans leur situation j’aimerai que des gens viennent vers moi. Si je peux faire sourire les gens en ne faisant « que » couper des cheveux, je le fais avec plaisir.

J’ai été étonnée de la façon dont on a été reçus, ces gens n’ont rien et pourtant ils nous ont proposé des cafés ou du chocolat pour nous remercier de notre venue. Certains nous ont même demandé de revenir pour passer du temps avec eux et partager leur culture.

On a tellement de chance d’être là aujourd’hui alors que des gens souffrent… on ne va pas mourir si on partage un peu »

 

 

 D’autres évènements prévus

Si aucune date n’est encore fixée, il y aura d’autres interventions. Notamment dans un centre luxembourgeois qui accueille près de 300 personnes.
Si vous voulez vous porter volontaire : duarte-claudio@live.fr

 

Crédit photo : Dorothée Windeshausen

Catégories: Actualités, S'informer
Partages
Partager avec nous votre avis ! 1