Hair Teach 3D, la formation via une application

Taille du texte: A A A

Fondateur de l’application Hair Teach 3D, Bruno Gaumetou nous explique l’intérêt de la formation digitale.

 

Pourquoi avoir créé Hair Teach 3D ?

Les taux de réussite aux derniers examens sont excellents et dépassent les 80 ou les 90%. Pourtant 62% des patrons de salon déclaraient avoir des difficultés de recrutement et ce ne serait pas une question d’effectif. Mais alors, à quoi est-ce dû? Nos jeunes diplômés ne sont-ils pas « employables »? Les enseignants et les maîtres d’apprentissage resteront les acteurs clé de la transmission. Il est par contre urgent d’inventer des outils pédagogiques en phase avec l’évolution du monde. Le principal apport du numérique tient au fait qu’il permet une individualisation de l’enseignement. Cette personnalisation est la raison du saut qualitatif. Elle en est aussi la condition. Les études sont très claires: 5% est retenu d’une conférence ou d’un cours magistral, 10% d’une lecture de texte, 20% d’une video, 30% d’une démonstration, mais 75% de la mise en pratique.

 

 

Qu’est ce que Hair Teach ?

Hair Teach 3D est une innovation pour l’enseignement de la coiffure. Cette application enrichit les supports pédagogiques existants.

  • auto-formation, mais aussi d’enseignement collectif,
  • elle permet de clarifier la géométrie dans l’espace,
  • elle facilite la mémorisation des procédures,
  • elle  permet de démontrer les compétences acquises et celles encore à acquérir,
  • elle mesure objectivement l’exécution du geste métier ,
  • elle permet le suivi de la progression des compétences,
  • elle est accessible, partout, à tout moment et à un coût réellement accessible.

Et l’essentiel serait que pour la première fois cet outil permette d’interagir avec des cheveux « numériques », de manipuler des mèches et de les couper selon le bon geste.

 

 

Quels sont les bénéfices ?

Le bénéfice premier est l’accélération de l’acquisition des compétences des apprentis et le second bénéfice serait d’ordre économique. Ensuite, l’application permet au maître d’apprentissage de:

  • faire pratiquer l’apprenti sur des cheveux virtuels
  • donner des exercices,
  • suivre les résultats obtenus par l’apprenti ,
  • appuyer ses commentaires et conseils sur des visuels et des mesures de performances objectives
  • avoir la preuve des savoir-faire assimilés par l’apprenti : compréhension de la géométrie dans l’espace et mémorisation de la procédure de coupe,
  • ne prendre aucun risque en lui confiant une tête d’apprentissage pour travailler sa dextérité manuelle,
  • ne prendre aucun risque en passant l’apprenti au fauteuil sur les coupes maîtrisées
  • utiliser les temps morts de présence de l’apprenti au salon pour en faire un pro.

Au final, sur 2 ans d’apprentissage, c’est environ 3 mois de Chiffre d’affaires pour le salon qu’apporterait l’apprenti ainsi professionnalisé. L’ensemble des coûts étant déjà intégrés, ce seraient 6000 à 6500€ de bénéfice net de plus pour le salon, déduction faite de l’abonnement à l’outil numérique et de l’achat de quelques têtes d’apprentissage.

 

Rendez-vous sur le site de l’application avec l’annuaire coiffure pro

Catégories: Actualités, S'informer
Partages
Partager avec nous votre avis ! 0