En belgique, les coiffeurs ne doivent pas parler de politique et de religion

Taille du texte: A A A

En Belgique, une chaîne de salons de coiffure recommande à ses employés de ne pas parler de politique ou de religion avec leurs clients.

Nous en avons tous fait l’expérience, lors de conversations, certains sujets sont parfois à l’origine de débats polémiques. C’est le cas de la politique et de la religion.
Pour éviter à leurs employés de commettre un impair, une chaîne de coiffure belge n’a pas hésité à museler leur parole en leur déconseillant vivement de parler politique ou religion au salon…
Si par malheur un client aborde un de ces sujets susceptibles de créer le désaccord, il est alors demandé au coiffeur de rapidement couper court à la conversation et de plutôt aborder  d’autres sujets tels que la météo, la coiffure ou la famille.
Exit politique et religion. Ces deux sujets sont à proscrire du salon de coiffure tant ils sont en inadéquation avec les notions de bien être et de détente, selon un cadre de la chaîne. Le concept de neutralité a aussi été invoqué.
Et vous, pensez-vous qu’il s’agit là d’une bonne solution ou au contraire d’une atteinte à la liberté d’expression ?
Catégories: Actualités
Partage
Partager avec nous votre avis ! 0