Coiffeur, la qualité avant le prix !

Taille du texte: A A A

Que ce soit aujourd’hui où il y a quinze ans, une étude révèle que les clients exigent avant tout la qualité sans se soucier du prix.

 

Face à la chute libre des prix et à la dévalorisation que connaît le métier de coiffeur, il y a encore de l’espoir. Voilà plusieurs années que les salons low-cost font leur apparition un peu partout en France. Avec des coupes à 10 euros ou encore des forfaits illimités à prix dérisoires, ces enseignes inquiètent les salons de coiffure qui ne veulent pas casser les prix afin de proposer un service de qualité.  Toutefois low-cost ne signifie pas forcément de mauvaises prestations, il faut donc avoir l’œil !

 

 

Les chiffres du low-cost

Avec des prix oscillants entre 10 et 20 euros, les salons low-cost proposent, généralement, des prestations beaucoup plus rapides. Pour un shampoing-coupe, on compte parfois seulement 10 mn dans le salon, une aubaine pour les clients pressés.

 

Et l’expérience client ?

C’est là que le bât blesse… Depuis toujours le passage chez le coiffeur est un instant de bien-être. Durant le shampoing le client profite d’un massage crânien de plusieurs minutes puis il échange avec son coiffeur durant la coupe et peut se laisser tenter par déférant soin. Oui, un client qui entre en salon doit être chouchouté ! Ainsi, si on se tient au principe d’1€ par minute, pour une prestation de 40 minutes vous devrez facturer 40€. Pourtant, la qualité de la coupe ne sera pas forcément mieux que celle d’un salon low-cost. Ici, ce que le client recherche c’est un moment pour lui.

 

 

Non le luxe n’est mort

Face à ce constat, on peut dire que le luxe est loin de disparaître, car, malgré la crise, les gens continuent à dépenser beaucoup d’argent. En effet, combien de foyers vivant en dessous du seuil de pauvreté disposent d’un matériel high-tech dernière génération ? Et bien pour la coiffure c’est à peu près pareil. Pour sortir de leur quotidien morose, les gens s’accordent un budget loisir important, ainsi pourquoi ne par débourser 150 euros chez le coiffeur ? En ce qui concerne les prix encore plus élevés, c’est une autre clientèle qui, elle, ne connait pas la crise !

Partages
Partager avec nous votre avis ! 0