Ce qu’il faut savoir pour ouvrir son salon de coiffure

Taille du texte: A A A

 

Ouvrir un salon de coiffure est souvent votre objectif, mais parfois le rêve devient un cauchemar. Ainsi, nous vous livrons quelques conseils pour vous aider dans la réalisation de votre projet.

 

Les diplômes

Après avoir fait grand bruit avec son projet de loi visant à supprimer le BP pour faciliter l’ouverture des salons de coiffure, Emmanuel Macron a finalement fait marche arrière. Ainsi, pour ouvrir votre salon de coiffure, vous avez besoin d’un des diplômes suivants :

  • un Brevet professionnel de coiffure
  • un Brevet de maîtrise de coiffure
  • un diplôme inscrit au répertoire national de certification professionnelle dans un domaine directement lié à celui de la coiffure.

En revanche, il existe un moyen de contourner ce problème. En effet, si vous êtes entrepreneur en herbe, mais pas coiffeur, vous pouvez quand même ouvrir votre établissement. Pour cela, il faut que l’un de vos salariés, ou votre conjoint, soit titulaire de l’un des diplômes cités.

 

 

Les formes d’entreprises

Même si de plus en plus de coiffeurs se tournent vers le statut d’auto-entrepreneur, il est déconseillé, car le chiffre d’affaires annuel est limité. Ainsi, les statuts conseillés sont la SAS et la SARL car le capital minimum n’est que d’un euro et en cas de problèmes financiers, vos biens ne pourront pas être saisis.

 

Les obligations

Faire un stage de préparation à l’installation qui permet d’acquérir les connaissances essentielles à la création d’une entreprise. Toutefois, dans certains cas, vous pouvez être dispensés :

  • Si vous êtes titulaire : du Brevet de maîtrise, d’un DUT ou d’un BTS comportant un enseignement en économie et en gestion, d’une licence comportant un enseignement en économie et gestion
  • Si vous avez été pendant trois ans : inscrit au Registre du commerce, inscrit aux Affaires maritimes, inscrit en profession libérale, chef d’exploitation agricole
  • Si vous avez été inscrit au Répertoire des métiers d’une chambre de métiers en qualité de chef d’entreprise ou de conjoint collaborateur.

 

À Lire aussiMusique maestro

 

Il existe aussi des obligations liées à votre établissement, vous devez demander des droits à la Sacem pour diffuser de la musique, vous devez respecter les normes de sécurité…

 

Vous l’aurez donc compris, ouvrir un salon de coiffure ne se fait pas en un claquement de doigts. Et vous devez, avant toute chose, vous renseigner au maximum afin d’éviter les mauvaises surprises.
En plus du stage obligatoire, nous vous conseillons de vous rendre sur Internet pour en apprendre un peu plus sur la gestion des salons de coiffure. Plus vous en saurez, plus vous aurez des chances de réussir !

Catégories: Actualités, S'informer
Partages
Partager avec nous votre avis ! 0