Déco : mobilier nomade comme sur des roulettes !

Taille du texte: A A A

Un mobilier qui se déplace, roule et se fixe à la demande, c’est forcément intéressant. Cela permet de transformer un salon en académie, de créer différents pôles et même des espaces de « distanciation » entre collaborateurs et clientèle, depuis la crise sanitaire.

Et hop, si aujourd’hui, vous proposiez à votre clientèle, un espace manucure, maquillage, un atelier yoga (en fin de journée, par un professionnel) ou encore, une cabine VIP… La tendance du mobilier « néo-nomade » – dessertes, coiffeuses, trolleys, tables… – pousse les portes des salons de coiffure, aidée par les mesures de distanciation liées aux conséquences du Covid-19 !

 

Le mobilier de demain ?

Dans l’habitat, et récemment dans les salons de coiffure, les intérieurs modulaires et modulables sont de plus en plus prisés, surtout en ville où l’on manque cruellement de place, de mètres carrés. « La tendance est au
nomadisme. Nous sommes de plus en plus dans le déplacement, le mouvement. Il est donc de plus en plus difficile d’investir dans des objets lourds et volumineux », expliquent ces designers qui collaborent aussi bien avec l’industrie du meuble que du luxe. Alors, fabricants et concepteurs matérialisent leur vision du mobilier par du léger, du modulable et/ou facilement démontable.
«





Casser la routine, réaménager l’espace en fonction des besoins, bouger les meubles, ne plus figer une pièce…
Les récentes mutations technologiques et sociologiques forcent les meubles à s’adapter à nos nouvelles façons de vivre et de travailler. Des gammes aussi innovantes techniquement qu’esthétiquement », souligne le designer et architecte Tristan Auer. Aux coiffeurs donc d’imaginer une pièce qui s’adapte aux activités selon les projets (training, animations, soirées…). La forme du mobilier suggère son usage et ses possibilités.
Des propositions non figées qui confèrent davantage d’interaction entre le coiffeur et l’objet. Le meuble ne doit pas contraindre le coiffeur mais lui apporter des solutions et faciliter sa vie professionnelle. « Si l’on peut facilement et rapidement dégager l’espace d’un salon, il est alors très simple de phosphorer sur des projets liés à la coiffure ou pas ! Les avantages sont
multiples, souligne en connaisseur, le coiffeur Patrick Ahmed, à la tête de Community Hairdresser Spirit et de salons Medley à Paris dont l’un est agencé avec des consoles équipées de roulettes. Je viens de confier le salon à mon fils Gabin, mais j’ai organisé beaucoup d’événements grâce à ce mobilier nomade. On peut imaginer de l’amovible avec des miroirs fixes aux murs et des meubles et fauteuils sur roulettes. Et tout ranger pour organiser une animation clientèle. »…

 

 


  • ABONNEZ-VOUS pour lire cet article
Partage
Réagissez à cet article
Partager avec nous votre avis ! 0