Avez-vous pensé à la qualité de l’air de votre salon de coiffure ?

Salon de coiffure & qualité de l'air
Salon de coiffure & qualité de l'air
Taille du texte: A A A

 

Avec 30% de cas d’asthme professionnel chez les coiffeurs, la plupart développent une sensibilité aux produits chimiques. Des solutions existent, Biblond vous en fait part.

 

Les risques pour la santé des coiffeurs

 

Les polluants dans l’atmosphère constituent un réel danger pour vos poumons mais aussi impactent votre vie quotidienne : poussières, poudres, micro-gouttelettes (aérosols), composés organiques…

Nocives, les émanations de produits contaminent l’air, entraînant irritations cutanées, des bronches, de la peau, des yeux voir système digestif voir des maux de tête et allergies selon la durée d’exposition et la sensibilité de chacun. Qui n’a jamais toussé après un nuage de laque ?

Selon une étude l’INERIS, sur le long terme, les produits contenant par exemple du formaldéhyde (présent dans les produits de lissage) seraient à l’origine des cancers du nasopharynx et provoquent des dérèglements hormonaux. Il est avisé suite à une exposition répétée de consulter un médecin.

 

Les sources de pollution sont nombreuses dans les salons de coiffure

 

Murs et mobiliers comportent des traces de formaldéhyde, COV, moisissures, l’air est imprégné de diesel, pollens, poussières, dioxyde d’azote. Aux sols, l’on peut retrouver des acariens, les détergents sont aussi nocifs pour les poumons.

Les shampoings, produits colorants et décolorants mais aussi les agents de coiffage et de fixation et permanentes sont très agressifs pour les poumons, comme l’ammoniaque encore présent dans certains produits.

Le contact de la clientèle, qui véhicule CO2 mais aussi bactéries et microbes peut aussi s’avèrer problématique.

 

 

Les solutions pour assainir l’air de votre salon de coiffure

 

Dans un salon de coiffure, les aérations sont souvent négligées voir obstruées, alors que les salons de coiffure sont considérés comme des locaux à pollution spécifique. Voici les solution les plus courantes :

1. Avec un purificateur d’air par photocatalyse, les particules organiques et chimiques, gaz, odeurs précédemment cités, qui peuvent être un réel souci pour le bien être des salariés et des clients, sont éliminées efficacement. C’est une solution stable, non toxique et écologique, utilisant une réaction moléculaire qui assainit l’air ambiant.

2. Les ioniseurs sont aussi intéressants. Ne produisant pas d’ozone, ils génèrent un ion négatif qui attirent les cations (particules chargées positivement) présents dans l’air pollué et par un effet de contre-balancier, purifient l’air intérieur. Il vaut mieux opter pour un appareil adapté plutôt qu’un gadget USB, peu efficace.

3. Le filtre HEPA épure des éléments très très fins, jusqu’à 0.3 microns, retenant ainsi pollens, bactéries, champignons, poils, virus… et est très populaire auprès des hôpitaux et avions.

 

 

Source : Nateosantepro

Catégories: Actualités
Partages
Partager avec nous votre avis ! 0