Portrait : Mathieu Léger

Taille du texte: A A A

Salarié chez Louis Victor, à Blainville-sur-Orne, Mathieu Léger a décroché plusieurs médailles durant la Coupe d’Europe 2016 en septembre dernier. Petit résumé de son parcours.

 

 

 

Certaines choses restent inexplicables, mais Mathieu est sûr d’une chose : il a toujours été attiré par les métiers de la mode. La coiffure est une passion qui fait écho à son amour de l’humain. « J’aime relooker les gens et les faire se sentir mieux dans leur peau. » C’est un métier très varié où les possibilités de carrières sont infinies, que ce soit dans la formation, en salon ou dans l’artistique. Pour ouvrir son champ des possibles, il a choisi de faire un CAP après le collège puis un BP en apprentissage. Pour lui, travailler en salon est une joie au quotidien, mais c’est véritablement dans l’artistique qu’il s’épanouit le plus. « C’est là où l’on s’éclate et où l’on peut partir dans l’extrême, comme ce que l’on fait dans les concours et shows. » Les coiffeurs qu’il admire le plus ? Raphaël Perrier bien sûr, mais aussi Guy Tang qui excelle, selon lui, comme technicien. Plus tard, il pense reprendre ses études pour obtenir son BM, mais pour le moment, il concourt aux Olympiades des métiers. Quant au reste, l’avenir lui dira… En tout cas, hors de question d’arrêter les compétitions de sitôt. C’est un guerrier dans l’âme. En septembre 2016, à l’Europe Cup pendant le MCB by Beauté Sélection, il gagne la médaille d’or en équipe aux épreuves mode, catégorie Seniors Dames. En individuel, il remporte également 1 médaille d’or en coiffure du soir et 1 médaille d’argent en coiffure du jour.

 

S’il a maintenant l’habitude des challenges, le stress continue de l’envahir comme au premier jour mais il a appris à l’apprivoiser depuis. « Je me rappelle mon premier concours international à Francfort en 2014. C’étaient les championnats du monde et nous avions eu la médaille d’or par équipe. Ce stress, cette adrénaline, cette sensation d’avancer dans l’inconnu et la préparation du concours resteront à jamais gravés. »

Partage
Partager avec nous votre avis ! 0