Portrait : Jordan Larsonneur

Taille du texte: A A A

Coiffeur et consultant chez Didact Hair Building à Paris, Jordan Larsonneur prouve à travers son parcours que si la passion est au rendez-vous, une reconversion professionnelle dans la coiffure est possible.

 

Jordan a suivi un cursus scolaire plus qu’atypique. Parti à la base pour être ingénieur en électrotechnique, il a finalement choisi de suivre son rêve d’enfance et de s’engager, en parallèle de ses études, dans la légion en tant que militaire de réserve. Mais son attirance pour l’armée s’est estompée au fil du temps. Que faire alors, continuer ou changer de carrière ? « Tu devrais essayer de couper des cheveux, tu te débrouilles plutôt bien », lui a alors soufflé un de ses proches amis. « À chaque départ en mission, je coupais les cheveux de mes camarades avec des ciseaux de cuisine et une tondeuse. » Le voilà donc qui troque son uniforme pour les ciseaux. Sa rencontre avec Stephane Amaru, lors d’une formation dans le sud de la Corse, a changé sa vie à jamais. Aujourd’hui, son engagement pour la coiffure n’a jamais été aussi grand. « Je suis un amoureux de la coupe. Le travail des lignes et des textures me fait vibrer. Je suis très visuel et cette spécialité est en accord avec ma personnalité. Vient ensuite le visagisme. »

 

 

« C’est quand on a vraiment acquis de bonnes bases de coupe qu’on prend plaisir à faire la bonne coupe sur la bonne personne. »

À la limite de faire partie de la génération Z, Jordan est un adepte de YouTube et autres plates-formes Internet pour s’auto-former. Mais s’il y a bien deux personnes qui l’inspirent, ce sont Stéphane Amaru, dont il a beaucoup appris et Damien roux, pour sa technicité. Des coiffures, il en fait à longueur de journée, mais ce qui le branche, c’est sans hésitation le carré wave. « Cette coupe est d’une grande subtilité. C’est un mélange entre le côté graphique des lignes et la légèreté de la texture. » Sa passion et son savoir-faire le porteront loin dans sa carrière.
« J’ai eu l’occasion de monter sur quelques scènes de shows, mais les scènes du Mondial Coiffure 2014 et de La Cigale en 2015 sont celles qui m’ont le plus marqué. »

Partages
Partager avec nous votre avis ! 0