Pigier Création : la business school de la beauté ouvre les premiers bachelors et MBA du secteur beauté, spa et bien-être

Taille du texte: A A A

Pigier Création ouvre les premiers bachelors et MBA du secteur beauté, spa et bien-être en alternance. Ces deux nouveaux diplômes, construits en collaboration avec les entreprises, préparent les étudiants aux réalités et aux besoins du marché, notamment en compétences de gestion et management. Si vous êtes intéressés par une reprise d’études, cet article est pour vous !

 

L’industrie du bien-être a le vent en poupe

 

L’industrie mondiale du bien-être a enregistré une croissance de 10,6% entre 2013 et 2015 (Global Wellness Institute). En France, le secteur de la beauté et du bien-être affiche une croissance de 7% par an (Insee). Les Français sont de plus en plus amateurs de soins de beauté, en particulier du bien-être et du spa.

Deux formations permettent aux étudiants d’acquérir les compétences professionnelles et techniques indispensables, ainsi que des compétences commerciales et managériales. L’objectif : permettre aux diplômés d’envisager des carrières évolutives et de manager des instituts et centres de bienêtre et de la beauté.

Une réalité face au marché de la beauté, du luxe et du bien-être

 

Elisabeth Mahaut, directrice de Pigier Création Paris et responsable nationale de Pigier Création, commente l’état du marché :

« Le recrutement évolue dans les secteurs de la coiffure, de la beauté et du bien-être. Les diplômes fondés sur la technique ne suffisent plus à convaincre les entreprises qui souhaitent des professionnels compétents dans les domaines de la gestion, du management, de la commercialisation et des ressources humaines. Manager une équipe, conseiller et avoir le sens du commerce, gérer une entreprise sont les qualités recherchées pour assurer la réussite d’un salon ou d’un institut. »

Vous l’aurez compris, l’idée est de donner les clefs aux élèves dont l’employabilité est opérationnelle grâce à des formations en alternance et à une participation active aux concours du secteur.

« Il s’agit d’offrir aux élèves un cadre d’apprentissage fondé sur les actualités et les tendances du milieu, et de leur laisser la possibilité de développer leur créativité, leur sens artistique et leur goût du challenge », rapporte Elisabeth Mahaut.

 

Un bac+3 et un bac+5 pour être manager spa, beauté, luxe, coiffure… alliant compétence artistique et managériale

 

Unique en France, le bachelor (bac+3) développe diverses compétences majeures : praticien(ne) spa, commerciale et managériale. Les étudiants suivent des cours de techniques esthétiques, pratiques de soins, commercialisation de prestations d’un spa, environnement économique et juridique, langues vivantes, etc. Les deux premières années se font en formation initiale et la troisième année en alternance.

A terme, un double diplôme est obtenu : le CAP esthétique et le certificat Spa praticien. Le cursus est certifié niveau II, « Responsable du développement commercial », enregistré au RNCP, il permet d’envisager un MBA ou un master.

Cette formation allie ainsi les compétences de gestion d’entreprise et de formation technique.

Le MBA (bac +5) manager beauté, luxe et spa formera des élèves capables de promouvoir une marque, implanter un établissement, lancer un nouveau produit ou une nouvelle activité, diriger des équipes et négocier des projets dans les secteurs de la beauté, du luxe ou du spa. Validé par un titre certifié de niveau I équivalent à un bac+5, le MBA est organisé en alternance avec un rythme idéal de 3 semaines en entreprise et d’une semaine en formation à l’école.

 

Cela peut donc représenter une opportunité de poursuite d’études et de reconversion pour certains coiffeurs souhaitant travailler pour des marques ou en tant que manager !

 

Découvrez Pigier Création ici ! 

 

 

 

Je suis interessé !
Catégories: Actualités
Partages
Partager avec nous votre avis ! 0