Les coiffeurs de Château-d’Eau, bientôt dans la légalité

Taille du texte: A A A

Sur le boulevard Saint-Denis, à la station de métro Château-d’Eau, vous ne raterez pas tous les coiffeurs qui attrapent leurs clients sur le trottoir à longueur de journée.

Dans ce quartier du Xe arrondissement de Paris, on recense une centaine de salons de coiffure avec environ 1 500 travailleurs et travailleuses non déclarés.

Depuis juin dernier, des négociations sont en cours entre l’union locale de la CGT, la mairie du Xe arrondissement de Paris et les gérants de l’Association des salons de beauté Afro Coiffure du Château-d’Eau (ABSACE), pour lutter contre le travail au noir.

La CGT souhaite que les gérants des salons se mettent aux normes.

Fin mai déjà, le syndicat avait soutenu deux mouvements sociaux, au 50 et 57 du boulevard de Strasbourg. Les employés des salons ont fait grève jusqu’à la mise en conformité de leur situation avec le droit du travail. Et après avoir obtenu contrat et fiche de paie, les salariés ont été régularisés par la préfecture de police de Paris.

Des tracts sont distribués sur le boulevard depuis le 4 juillet dernier pour informer les employés des salons de leurs droits.

Un double objectif pour la CGT qui veut obtenir la régularisation de séjour, au travers de celle du travail.

Source : Libération

Catégories: Actualités
Partage
Partager avec nous votre avis ! 0