La reconversion professionnelle dans la coiffure, on en parle

Taille du texte: A A A

La coiffure fait partie des métiers de l’artisanat et, avec pas moins de 79 500 salons de coiffure dans l’Hexagone, c’est un des services les plus reconnus. L’artisanat, première entreprise de France, est un moteur de l’économie française. Elle compte plus de 3 millions d’actifs en France.

Saviez-vous que nombreuses sont les personnes qui du jour au lendemain décident de changer de vie et donc de métier ! Ainsi, ils entament une reconversion professionnelle.

Stéphanie, jeune coiffeuse, a participé à Biblond the Hairdresser, et devinez ! Elle est toute novice dans le métier. Auparavant elle travaillait dans le stylisme, puis elle a fait six ans dans la boulangerie pâtisserie… C’est une véritable reconversion qu’elle a osé entreprendre pour réaliser son rêve !

Elle raconte son parcours à Biblond.

D’où t’est soudainement venue cette passion pour la coiffure ?

En fait j’ai toujours eu cette passion, j’aime l’artistique, et la coiffure en fait partie. La coiffure m’a toujours plu, j’aime créer des choses.

Comment as-tu entamé ton nouveau parcours professionnel ?

Je suis allée frapper aux portes pour pouvoir faire de l’apprentissage, mais on m’a dit à chaque fois que j’étais trop vieille (27 ans). J’ai alors fini par trouver une école privée (école Objectif à Toulon) dans la reconversion et j’ai pu y faire ma formation. Un CAP coiffure en un an, où l’on apprend uniquement la coiffure. Et le comble, c’est que l’école offrait quelques places gratuites et que j’ai été choisie après évaluation. Je n’ai pas eu à payer ma formation.

Et aujourd’hui, où en es-tu ?

J’ai obtenu mon CAP en juillet, puis j’ai postulé au concours Biblond the Hairdresser, mon premier concours de coiffure donc. Actuellement, je suis chez Jean Louis David, j’avais effectué un stage durant ma formation et il m’avait pris en CDD. Mon contrat se termine bientôt et je suis très heureuse d’avoir été choisie par l’un des membres du jury au concours Biblond The Hairdresser.

Vous y pensez ou vous connaissez quelqu’un qui aimerait se reconvertir dans la coiffure ? Parlez-lui de la BEA !

Durant quatre jours, la Biennale européenne de l’artisanat (BEA) donne les clés pour construire, développer et réussir un projet de carrière, une reconversion ou une réorientation professionnelle vers les métiers de l’artisanat.

La 1re Biennale européenne est un événement public et professionnel qui a pour objectif de promouvoir l’ensemble des métiers de l’artisanat et de mettre en valeur l’excellence Made in France. Leurs quatre idées fortes sont l’Innovation, la Tradition, les Transmissions de savoirs et l’Emploi.

Sur 6 000 m2, près de 200 métiers sont répartis en quatre familles distinctes, avec notamment les coiffeurs dans la famille Services.

Catégories: Actualités
Partages
Partager avec nous votre avis ! 0