La loi de Finances 2016 : une bonne nouvelle selon FlexyBeauty

Taille du texte: A A A

C’est une mesure qui n’est pas bien perçue par les coiffeurs. La loi sur la conformité des caisses du 1er janvier 2018 ne fait pas l’unanimité. Pourtant, selon le fondateur de la plateforme FlexyBeauty, elle serait plutôt synonyme d’opportunités.

L’article 88 de la loi de Finances 2016 oblige les professionnels assujettis à la TVA à s’équiper d’un logiciel ou système de caisse sécurisé et certifié dès le 1er janvier 2018 prochain. Cette mesure, accueillie comme une contrainte par les coiffeurs, est pourtant à envisager comme une nouvelle perspective de développement. Pour Ilan Koskas, co-fondateur de la solution FlexyBeauty certifiée NF 525, il faut même voir cela comme une opportunité« Cela permet de mettre le coiffeur dans un cercle vertueux. » Car s’informatiser, c’est tout d’abord un gain de temps au niveau administratif pour se consacrer davantage à son client. C’est aussi l’occasion d’adopter la réservation en ligne pour remplir les heures creuses et d’acquérir une clientèle plus connectée. Et pour fidéliser, le coiffeur peut en parallèle mettre en place de nouveaux services (comme la création d’une e-boutique) ou de nouveaux produits (les bons cadeaux en ligne). « Avec FlexyBeauty, il est même possible d’avoir une application mobile à l’image de son salon. » 

Plus qu’une simplification dans la gestion administrative, s’informatiser et passer au digital c’est surtout avoir les outils clés pour non seulement recruter une clientèle plus large et plus fidèle, mais aussi booster son chiffre d’affaires. 

 

Pour en savoir plus sur le logiciel tout-en-un FlexyBeauty, rendez-vous sur www.flexybeauty.com et bénéficiez d’un mois gratuit avec le code BIBLOND0917R.

Catégories: Actualités
Partages
Partager avec nous votre avis ! 0