Faut-il tenter le multiservice ?

Taille du texte: A A A

Épicerie-tabac ou encore boulangerie-presse, aujourd’hui certains commerces se tournent vers le multiservice pour répondre à la crise. Pourquoi pas vous ?

 

Aujourd’hui, de plus en plus de commerces de proximités optent pour les multiservices, certains salons de coiffure en profitent même pour fidéliser leur clientèle. A l’image du salon pour homme La Clé du Barbier, qui a ouvert un bar au sein même de son établissement, réservé à sa clientèle.

Les résultats sont plutôt intéressants puisque ce concept permet d’offrir un service supplémentaire qui intrigue, attire puis fidélise les clients.

 

 

Comment passer au multiservice ?

Au-delà des démarches administratives, le multiservice, c’est aussi un état d’esprit, vous devez être conscient que vous ne serez plus un « simple » salon de coiffure et que vous devrez mettre, un peu, votre passion de côté. Voici trois choses essentielles à savoir :

 

  • Prévoir un investissement

Développer une nouvelle activité va vous coûter de l’argent. Charges, matériel, et pourquoi pas formation, il va falloir investir pour espérer être rentable un jour. C’est un risque que vous avez déjà pris pour ouvrir votre salon de coiffure et vous devez être prêt à le prendre une nouvelle fois.

 

  • Demander des subventions

Si vous êtes dans un milieu rural, le multiservice est considéré comme vital pour préserver l’emploi, ainsi des subventions existent. Pour obtenir des aides, il faut adhérer à l’association Villages de France, Commerces multiservices afin de bénéficier du label Commerce multiservices.

 

  • Veiller sur la nouvelle activité

Si vous optez, par exemple, pour un service presse, vous allez devoir faire un peu de place dans votre salon de coiffure et veiller à son bon développement. Il va falloir que vous pensiez différemment. Désormais, quand vous ferez le réapprovisionnement en colorations, il faudra penser à commander de nouveaux journaux. Même si cette activité vous passionne moins, vous devez penser à l’aspect financier.

 

Alors, qui parmi vous se sent prêt à faire évoluer son salon de coiffure ?

Partages
Partager avec nous votre avis ! 1