Biblond The Hairdresser : que sont devenus les anciens candidats ?

Taille du texte: A A A

Après trois éditions couronnées de succès, la rédaction du magazine a mené l’enquête et fait le point sur la situation des anciens finalistes du concours. Témoignage de jeunes dont le parcours professionnel a pris un tournant à la suite de leur participation.

 

 

SAISON 1

Alexia Fedidah

Alexia-fedidah-Portrait_crédit-Sébastien-Lugand

© Sébastien Lugand

Coiffeuse polyvalente au sein du salon Kraemer, à Paris XVIIe, aux côtés de Nicolas Tisler, Alexia est aussi toujours amoureuse de son métier depuis son passage sur scène. « J’ai toujours l’envie d’évoluer et d’être finaliste dans les concours photos auxquels je participe depuis quelques années. » Obtenir le job de ses rêves grâce aux concours ? « Dans la coiffure, tout est possible, j’ai connu pas mal de coiffeurs qui ont été recrutés juste en discutant avec des grands noms de la profession, d’autres en se faisant repérer dans un magazine… Donc pourquoi pas avec The Hairdresser ? »

 

 

SAISON 2

Stéphanie La Selva

20160205_130329

Actuellement en CDI au sein de la grande enseigne Jean Louis David, Stéphanie vient de se voir proposer le poste de co-manager du salon. Une opportunité qu’elle n’aurait pas pu avoir si elle n’avait pas changé de voie. « À cette époque, je venais d’obtenir mon CAP. Maintenant que je revois la vidéo de mon passage sur scène, je vois mon évolution. À l’issue du concours, M. Jean Claude Aubry m’avait offert une formation chez lui à Toulouse ! Tout cela m’a apporté la satisfaction d’avoir fait le bon choix même si j’approchais de la trentaine. Je suis persuadée que ce genre de concours peut aider un coiffeur à décrocher le job de ses rêves, à condition de ne pas perdre ses moyens sur scène, d’être créatif, novateur et de démontrer un certain savoir-faire. Et ça cela s’appelle : maîtriser son domaine de compétences. »

 

 

 Herveline Michel

Photo herveline

Coiffeuse barbière chez Lindy Pop, Herveline était finalise de la seconde saison. « J’ai eu la chance de monter sur scène, devant des piliers de la coiffure et d’être en backstage du MCB by Beauté Sélection. Je pense réellement que ce concours peut permettre de décrocher un job, après tout dépend de ses rêves ! Pour ma part j’ai rencontré beaucoup de personnes et eu pas mal de propositions dont à l’international. »

SAISON 3

Orane Santerre

ORANE

Grâce à The Hairdresser, Orane travaille actuellement dans un salon Jean Claude Aubry en tant que coiffeuse. « Depuis quelque temps, on me confie d’autres missions. Je donne par exemple des formations dans l’académie de Toulouse et bientôt sur l’académie de Paris. Ce genre de concours est un très gros tremplin pour un coiffeur. En quelques mois, j’ai beaucoup évolué dans cette enseigne et j’ai d’énormes projets en préparation pour m’épanouir dans ce métier qui me passionne tant. J’ai fait une demande de participation pour le Wella Trend Vision 2016. Une nouvelle aventure pour moi ! »

 

 

 

Léna Lepetit

LENA

Notre ancienne finaliste occupe toujours le poste de coiffeuse qualifiée mais ne regrette pas son passage sur scène. « Ma participation à ce concours m’a apporté davantage de confiance. Cela m’a permis de découvrir de grandes enseignes de la coiffure et bientôt un poste chez Jean Claude Aubry.  De plus, cela permet d’avoir une certaine évolution dans notre métier et puis surtout il permet de décrocher le job qui convient à notre identité. »

Soya Ko

SOYA

Après avoir quitté son ancien poste, Soya est à présent manager au salon Passage Bleu, à Chalons-en-Champagne. « J’avais besoin d’évoluer en tant que manager. En plus de ce nouveau job, je suis également formatrice pour le Brevet de Maîtrise de coiffure niveau III. Un rêve pour moi. Ma participation m’a ouvert les yeux sur mon évolution professionnelle. Le stage avec Stéphane Amaru et les entretiens que j’ai eu m’ont permis de préciser mon désir de transmettre, mes envies artistiques et mon positionnement dans un salon de coiffure.»

 

Inscrivez-vous à Biblond The Hairdresser

 

Crédit : ©Jeremy Guido

Partages
Partager avec nous votre avis ! 0