L’art de coiffer les geishas avec Kanehisa Osawa

Taille du texte: A A A

Kanehisa Osawa coiffe les perruques des belles geishas japonaises. Ce coiffeur de 81 ans a déjà soixante ans d’expertise. Son domaine ? Coiffer des perruques traditionnelles pour le « kabuki », le théâtre japonais, et bien d’autres… Découvrez son merveilleux atelier.

 

Rencontrez Kanehisa Osawa, artisan d’art japonais… du cheveu !

 

Kanehisa Osawa est établi à Tokyo, à Ginza plus précisément. Il y réalise des perruques, du bonnet à la touche finale pour le kabuki (théâtre japonais traditionnel), les opéras, les défilés… Avec des fibres naturelles et des matériaux organiques comme la cire d’abeille teintée au charbon, le fil de papier, des huiles de coiffure…

Et son métier d’artisan est absolument vital pour le patrimoine japonais…

Dans son atelier sur trois étages, on distingue deux spécialités :

  • Les « Tokoyama » sont ceux qui stylisent les perruques en les coiffant, coupant et formant. C’est un long apprentissage qui peut durer vingt ans !
  • Les « Katsuraya », quant à eux, forment le bonnet de la perruque à la taille du modèle, y cousent les fibres, la dentelle à l’avant…

Coiffer les geishas, les samouraïs, les stars d’opéra et les bourgeois : toute une tradition dans un coup de ciseau

 

Véritable historien « populaire », il respecte les modèles traditionnels hérité de l’ère Edo (1600 après J.-C.) ou « Sengoku ».

Car ces perruques de Kabuki reposent essentiellement sur des techniques traditionnelles, passées de génération en génération (Kanehisa Osawa a hérité son savoir de son père), inspirées des Ukiyo-e, des estampes traditionnelles gravées sur bois, et il y a beaucoup de codes à respecter.

Résultat de recherche d

De l’implantation à la mise en plis, tout est codé de manière très stricte, selon le statut social de celui qui porte la perruque : son métier, son âge, son statut marital…

Et ce n’est pas tout, cela varie aussi selon les régions. Par exemple, à Tokyo, les geishas portent des perruques, alors qu’à Kyoto elles se coiffent elles-mêmes. Un élément à prendre en compte dans la réalisation des perruques.

 

Découvrir cet art du pays du Soleil Levant en vidéo

 

Le magazine INFRINGE  a eu l’honneur de filmer son atelier, sur trois étages. Découvrez le procédé de création de ces perruques traditionnelles en une vidéo exceptionnelle…

Partage
Réagissez à cet article
Partager avec nous votre avis ! 0