Coiffure : la greffe ultime

Taille du texte: A A A

Nous greffons des cheveux, de la peau, des bras, des mains etc… le domaine médical repousse sans cesse les limites du possible !

Mary Shelley, en 1818, a écrit Frankenstein. Je vous le conseille d’ailleurs ! Rien à voir avec la chimère d’Hollywood! Créature fantasmagorique pour l’époque, mais qui ne le serait plus tant que ça aujourd’hui!

Depuis quelques décennies les chercheurs en chirurgie se sont adonnés à la greffe ultime : une tête sur un corps.
Il y a déjà eu quelques essais sur :

  • des chiens en 1955 et 1959
  • un singe en 1970, il a vécu 36h dont 3 éveillée, il avait tous ses sens sauf le contrôle du corps
  • des rats en 2002

Le calcul par ordinateur des possibilités sur actes chirurgicaux a pas mal fait avancer les choses. Aujourd’hui cela devient possible sur les humains, pas encore testé « officiellement » mais possible…

Bien sûr, cela pose des problèmes de réflexion aux niveaux : sociétal, éthique, religieux… Mais l’avancé serait prodigieuse!

Il faudrait, par exemple, dans ce cas précis un tétraplégique, patient A, dont le corps est mort. Et un patient en mort clinique dites cérébrale, patient B. On  greffe la tête du patient A sur le corps du patient B. Et hop, un corps tout neuf !!!!

 

On peut s’interroger sur la mémoire du greffon, souvent la personne greffée se comporte ou a des goûts différents de ceux qu’elle avait avant, comme si chaque cellule imposait sa vie d’avant. Du style : « je n’aimais pas le chocolat mais depuis que l’on m’a greffé un foie de quelqu’un qui aimait ça, maintenant j’adore » !

Selon le neurologue Sergio Canavero (Turin) : «  la chimère sera porteuse de l’esprit du receveur et engendrera la descendance du donneur »

La question que je me pose : Si l’on greffe la tête d’un homme avec une chevelure dense, brune et bouclée sur le corps d’un homme au poil blond, fin et raide… il se passe quoi ???

Moitié moitié, moucheté… ???

A vous de jouer !

Anthony

Partage
Partager avec nous votre avis ! 0