L’art du camouflage dans les salons Saco

Quand la quête de soi fait l’objet d’une collection coiffure.

 

La dernière collection en date des salons Saco Hair, « I.D », s’inscrit dans la continuité de la série des « I.D.entity », qui s’interroge sur la recherche de l’individualité et l’expression personnelle. Ce sont notamment les œuvres de deux artistes contemporains qui ont servi de source d’inspiration. Les connaisseurs peuvent faire le rapprochement avec la japonaise Yayoi Kusama et son obsession des petits pois. La récurrence des motifs, l’illusion d’optique donnent du relief et du mouvement aux visuels. L’art du camouflage mettent en valeur l’essentiel : le visage et la coiffure qui sont les seuls éléments en couleur. L’équipe artistique fait également référence à l’artiste et performeur australien Leigh Bowery. Celui-ci se servait notamment de son corps comme support pour créer ses costumes, changeant ainsi de look comme de chemise. Ainsi, on obtient une collection de looks diversifiés, uniques avec des tons doux mais cassés par la récurrence des motifs.

 

Crédits

Coiffure : Richard Ashforth et l’équipe artistique Saco

Maquillage : Marco Antonio

Stylisme : Tania Zekkout

Photographie : Colin Roy

Une collection sixties by SACO

 

Coupes, tenues et accessoires, la collection Filter s’inspire du style des années 60’. Pour contrer la tendance actuelle, l’équipe de SACO a opté pour des coupes courtes et très graphiques. Les franges sont marquées et les coiffures sont arrondies.

Un style que l’on retrouve dans les silhouettes des modèles avec des tenues « plastifiées » et colorées. Ces dernières sont délavées comme si elles avaient été photographiées avec un polaroïd de l’époque.

 

Coiffage : Saco Creative Team led by Richard Ashforth
Photographie : Dorothee Murail
Make Up: Marco Antonio
Tenues : Tania Zekkout
Style : Michelle Kelly