Une travailleuse qui force le respect

Taille du texte: A A A

Ambassadrice Mizutani, formatrice American Crew et gérante de son propre salon, Heidies à Montpellier, Heidi suit les traces de sa tante (elle-même coiffeuse) depuis sa plus tendre enfance. 

 

 

Issue d’une famille de coiffeurs, Heidi beigne dans le milieu depuis sa naissance. Que ce soit après l’école ou durant ses vacances, elle adorait seconder sa tante. Curieuse, touche-à-tout et surtout fascinée par les produits cosmétiques, il n’en a pas fallu plus pour qu’elle soit touchée par le virus familial. Après ses études, elle ouvre à 25 ans un premier salon puis un deuxième et un troisième. Sans un sous en poche ! Mais la débrouillarde qu’elle est a toujours su où elle voulait aller. Coloriste puis en poste coupe, en passant par co-manager dans de grandes enseignes, elle a soif d’apprendre.  « J’ai toujours beaucoup travaillé, à coups de 70 heures par semaine. » Son dernier dada : la coiffure masculine. Ambassadrice pour la marque de ciseaux Mizutani et formatrice pour American Crew, elle envisage d’ouvrir une capsule haut de gamme dédiée à l’homme. Mais elle a aussi d’autres projets et une vie ne suffirait pas pour tous les assouvir. Et sa vision du métier ? « La jeunesse m’épate ! J’ai formé plusieurs apprentis dont Kevin Jacotot, un artiste que je suis depuis quinze ans maintenant. J’ai aussi assisté au Barber’s Meeting aux côtés de Guillaume Fort et du Barbier de Marseille. J’ai vu de jeunes coiffeurs tellement doués sortir des travaux de qualité.  Je suis heureuse de voir le métier valorisé ainsi. »

 

Son plus beau souvenir 

« La vie est faite de rencontres et j’ai eu cette belle surprise de travailler aux côtés de Thierry Bordenave pour son enseigne Les Hommes ont la classe, lors du dernier CBM à Marseille. Ce moment restera à jamais gravé dans ma tête. J’avoue même y prendre goût et j’espère qu’il me fera confiance pour de nouvelles aventures. »

Partages
Partager avec nous votre avis ! 0