Une robe en cheveux à la Strasbourg Fashion Week

Taille du texte: A A A

 

Il n’y a pas que dans les grandes villes que l’on célèbre la mode. À la fin de mai 2016, Strasbourg a organisé sa 5e Fashion Week. Parmi les coiffures et autres tenues, une pièce a retenu notre attention : la robe en cheveux de Benjamin Stalter.

 

Coiffeur depuis douze ans et à la tête de 4 salons sur Strasbourg et ses alentours, Benjamin est un passionné que nous avons contacté afin qu’il nous explique d’où est venue cette idée.

 

« Cette année, comme l’année précédente j’avais en charge la direction artistique Coiffure de la Strasbourg Fashion Week. L’organisation m’a proposé de faire un show entre deux défilés et c’est là que je me suis dit “pourquoi pas une robe en cheveux ?” Je trouvais que c’était le thème parfait au milieu de tous ces créateurs… Un petit clin d’œil du coiffeur au monde de la mode du prêt-à-porter.

En même temps, c’était un défi pour moi, car j’ai l’habitude de travailler des chevelures dans des volumes extravagants ou autres, mais je n’ai jamais travaillé le tissu ni même cousu quoi que ce soit ! J’ai donc d’abord réfléchi à la conception, la forme générale, les volumes de la robe, puis le cheveu en lui-même, lisse ou en mouvement, et enfin à ce que j’allais montrer au public sur scène pendant ma prestation.

 

 

J’ai tout d’abord fabriqué un support en tissu, acheté ensuite une grande quantité de cheveux et, après 150 heures de couture, j’avais ma robe en cheveux. Il a ensuite fallu boucler toutes les longueurs des bandes d’extension – environ 40 h de travail.

 

SFW vendredi QK (9)

 

Sur scène, mon assistante et moi avons retravaillé les boucles afin d’obtenir un mousseux pour amener de la douceur, du mouvement et du volume, tout en rappelant un tissu effet tulle. Le public a été surpris, car quand la robe est arrivée sur la scène, ils ne se sont pas tout de suite aperçus que c’étaient des cheveux ! C’est seulement quand nous avons commencé à travailler le cheveu que le public a compris. Les retours que j’ai eus du public vont de la surprise, à l’émerveillement, du whaou à la curiosité… »

Catégories: S'informer
Partages
Partager avec nous votre avis ! 0