The Biblond Hairdresser, que sont devenus les candidats de 2016 ?

Pascal LATIL
Pascal LATIL
Taille du texte: A A A

En septembre 2016, six candidats se sont affrontés pour remporter un job de rêve, que sont-ils devenus ?

 

Dimitri Gros
Depuis le concours, je suis devenu coiffeur- assistant formateur chez Carpy. Le concours m’a apporté des contacts, j’ai pu parler directement avec des patrons et avoir des opportunités que je n’aurais pas eues avec un chemin classique. C’est un bilan très positif, cela fait mûrir et apporte un tremplin plus rapide dans l’évolution de sa carrière. Je le conseille à tous les coiffeurs passionnés par leur métier!

 

Joris Benariac
Après avoir été à plusieurs entretiens, j’ai choisi le salon Kraemer dont je suis le co-manager. Depuis, je vais beaucoup en stage chez L’Oréal et au siège à Strasbourg pour être formé comme manager pour la rentrée prochaine. Le bilan de cette année est top, j’ai beaucoup évolué techniquement et personnellement, je désire toujours être formateur plus tard, le concours m’a permis de m’ouvrir plus et à m’amuser dans mon métier.

 

 

Alexandra Jost
Après des entretiens avec Kraemer, Aubry et Toni and Guy et au vu des propositions faites, je n’ai pas donné suite. J’ai dû quitter le brevet de maîtrise que j’avais commencé pour avoir un de ces postes avant d’avoir toutes les cartes en mains. Mais ça n’a rien donné. C’était mon 1er concours alors j’en garde une bonne expérience, j’ai pu avoir des avis sur ce que mes réalisations, ce qui est important.

 

Antoine Fernandez
Aujourd’hui je suis formateur pour le groupe Provalliance, ce qui est une réelle chance pour moi, surtout à mon âge. J’ai pu aussi travailler pour des magazines de mode et d’autres évènements !! Le concours m’a apporté pas mal de choses que ce soit pour l’évolution au niveau de ma carrière, mais aussi au niveau personnel. Aujourd’hui je ne suis plus en salon, ce qui était mon objectif, et c’est grâce à ce concours que j’ai pu atteindre mon but !

 

 

Anaïs Fisse
À la suite du concours je n’ai pas eu de retour suite aux différents entretiens. Ma surdité a dû être un frein. Mais, aujourd’hui, je suis coloriste dans un salon de coiffure indépendant sur Reims. Le bilan est donc mitigé. Je n’ai pas trouvé le job de mes rêves, mais j’ai passé deux belles journées enrichissantes entre les échanges avec les candidats et Stéphane Amaru !

 

Flora Thiercy
À la suite du concours j’ai eu l’opportunité de travailler chez KRAEMER Paris, ou Jean-Claude AUBRY, mais c’est finalement vers Tony and Guy que je me suis dirigée. Depuis, je suis assistante là-bas. C’était une super expérience, j’ai fait de belles rencontres, j’ai pu prendre confiance en moi et montrer de quoi j’étais capable !

 

Ces différents témoignages prouvent que le concours vous offre des opportunités rares et une belle aventure humaine qui vous fera évoluer !

Pour s’inscrire c’est ici ! 

Catégories: Actualités, S'informer
Partage
Partager avec nous votre avis ! 0