Tendance : foilyage, le balayage au naturel

Taille du texte: A A A

Des nouveaux mots, des nouvelles techniques… Les tendances coiffure n’ont de cesse d’évoluer, à tel point qu’il est parfois difficile de s’y retrouver. S’il y en a bien une qu’il faut retenir en matière de balayage, c’est le « foilyage ».

Le foilyage c’est quoi au juste ?

C’est au salon Louis Licari, à New York, que la talentueuse coloriste Hitomi Ikeda a expérimenté pour la première fois le foilyage. Arrêtons-nous tout d’abord sur la prononciation : il convient de dire  « foil-yage ». Le mot vient de « foil », c’est-à-dire « aluminium » en anglais. Vous vous demandez : « mais que diable vient faire là l’aluminium ? ». Vous le découvrirez plus bas dans cet article.

L’atout majeur de cette technique réside dans le fait qu’elle permet de conserver un effet naturel. Notez aussi qu’elle convient à toutes les chevelures. Le foilyage se fait au bon vouloir des envies des clients. Il permet une grande liberté contrairement au balayage traditionnel qui lui est plus structuré.

Comment réaliser un foilyage ?

Grâce au foilyage, on cherche à obtenir un effet estompé, sans gros contrastes, en diffusant le produit de façon aléatoire tout en conservant les racines naturelles.

Pour produire l’effet de jolis reflets (très subtils en dessous des cheveux), l’application se fait grâce à un sprush, un pinceau spécifique. La coiffeuse Hitomi Atika précise : « J’ai essayé d’inventer une astuce pour réussir ce look en utilisant cette technique de coloration tout en enroulant les pointes dans du papier d’aluminium pour les éclaircir davantage. » Résultat : on ne doit pas se rendre compte que les cheveux ont été colorés.

Catégories: Actualités
Partages
Partager avec nous votre avis ! 0