Stéphane Amaru : Coiffeurs cannibales

Réservé aux abonnés
Taille du texte: A A A

Les aberrations de la coiffure

 

Ce matin, je décide d’aller faire toiletter mon chien pour faire sa coupe d’été bien rase. C’est un vrai plaisir pour moi, coiffeur, de ne pas le faire moi-même bien que tout le monde me dise que c’est ridicule de dépenser alors que j’ai tout le matériel. Et puis, quand on aime on ne compte pas, et je suis prêt à dépenser pour le plaisir de la surprise de le voir sortir avec un nouveau style. Bien sûr, son toiletteur est champion de France, je n’ai pas manqué de voir le trophée dans la boutique.

– Bonjour Madame, je voudrais une coupe pour mon chien
– Pas de problème, Monsieur, nous avons un forfait à 65 euros [champion de France tout de même, et à Paris].
– Ok, quand puis-je revenir le récupérer ?
– Nous aurons fi ni dans 45 minutes, mais pour être plus large, venez le récupérer dans 1 heure !

  • ABONNEZ-VOUS pour lire cet article

Abonnez-vous

Partages
Partager avec nous votre avis ! 0