Le secteur de la coiffure en manque d’apprentis

Taille du texte: A A A

Dans la Marne et les Ardennes les salons de coiffure peinent à trouver des apprentis.

 

Dans le secteur de la coiffure les apprentis sont essentiels, pourtant dans certaines régions de France des salons de coiffure ne parviennent pas à trouver de jeunes coiffeurs. Dans la Marne, par exemple, sur 570 offres d’apprentissage, seuls 285 sont pourvues.

 

Un manque d’étudiants et de personnel qualifié

À l’heure où le chômage n’épargne aucun secteur, il semblerait qu’il ne soit pas toujours évident de recruter. Et pour cause, dans la Marne il y a eu une baisse significative d’inscriptions dans les centre de formation. Le problème semblerait également venir de l’envie des coiffeurs diplômés de créer leur propre micro-entreprise.

 

 

Les apprentis sont l’avenir de la coiffure

La coiffure est un métier millénaire et qui n’est pas près de disparaître. Ainsi, les jeunes sont l’avenir de la profession. Les salons de coiffure ont besoin des jeunes pour dynamiser l’établissement et leur permet rester en constante évolution. Pour certains patrons les jeunes sont essentiels et permettent d’introduire plus facilement les nouvelles technologies en salon de coiffure.

 

 

L’État derrière l’apprentissage

Depuis quelques années les élèves sortant de la classe de troisième s’orientent moins vers les filières professionnelles. En 2015, ils n’étaient plus que 34% à opter pour un lycée professionnel ou un centre de formation tandis qu’ils étaient près de 38% en 2006. Au total, 30.000 élèves de moins optent pour une filière professionnelle.

Pour favoriser l’apprentissage le gouvernement a mis en place une réforme qui permettra de faciliter la vie des apprentis et des salons de coiffure qui les emploient. On souligne notamment la possibilité de moduler (augmentation ou diminution) la durée du contrat d’apprentissage au fil de l’année.

Catégories: Actualités, S'informer
Partages
Partager avec nous votre avis ! 1