Réforme du RSI : suppression ou adaptation

Didier Caplan et Emmanuel Macron
Didier Caplan et Emmanuel Macron
Taille du texte: A A A

Depuis plusieurs mois, le RSI fait débat et difficile de s’y retrouver dans les informations transmises dans les médias. Décryptage du sujet par M. Caplan, qui écrit régulièrement dans nos rubriques en tant qu’expert-comptable.

 

 

BIBLOND : M. Caplan, en juillet 2016 puis en février de cette année, vous avez rencontré M. Macron et lui avez remis un rapport sur le sujet. Quel constat aviez-vous fait et quelle piste de réforme contenait-il ? 

Didier Caplan : Tout d’abord un rappel : Créé en juillet 2006, le régime social des indépendants (RSI) compte à ce jour 6,6 millions de cotisants : travailleurs indépendants, commerçants, artisans et professions libérales (et donc la plupart des coiffeurs). Ces adhérents doivent verser au RSI des cotisations basées sur leur bénéfice. Le RSI leur verse en contrepartie des retraites complémentaires, des indemnités journalières, des prestations maladies et maternitéDe notoriété publique, les adhérents se plaignent fréquemment d’erreurs dans le calcul des cotisations, de courriers contradictoires, de difficultés à se faire radier ou encore de manque de visibilité des cotisations. Selon un sondage récent, une écrasante majorité des indépendants ont une opinion très négative de ce régime que la Cour des comptes avait qualifié de « catastrophe industrielle » dans un rapport de 2012.

  • L'intégralité de cet article est réservé aux abonnés
  • Déjà abonné?
Partages
Partager avec nous votre avis ! 0