Que devient notre champion du monde de la coiffure depuis le Hairworld ?

Taille du texte: A A A

Biblond a pris des nouvelles de Maxime Redon, pour savoir ce qui a changé dans sa vie de coiffeur et où il en est aujourd’hui. Il nous a répondu, et voici de quoi sa vie est faite depuis Hairworld

 

Si Maxime continue de s’entraîner tous les jours chez lui et une fois par mois avec toute l’équipe de France afin d’être prêt pour les prochains concours, notamment le Championnat d’Europe en novembre 2014, sa vie n’est plus tout à fait la même.

 

Son nouveau lieu de travail

« Depuis mes récompenses et celles de l’équipe, j’ai eu beaucoup de demandes, c’est génial ! Je n’ai donc pas hésité quand les gens du salon Nuance II à Caen m’ont demandé de travailler pour eux. »

Dans ce nouveau salon de coiffure, Maxime « s’éclate » comme il nous l’a confié : « Je fais de tout, ce n’est jamais la même chose, c’est ce qui me plaît énormément… Je travaille aussi bien sur des attaches qu’en studio et, quand je ne suis pas au salon, je suis en déplacement pour faire de la formation. »

Et oui, Maxime est très demandé ! L’Oréal, par exemple, le convie à tous ces événements importants pour y travailler et exercer son art. Il était notamment présent à la Nuit de la Coiffure ou encore à la journée de lancement Beach Waves.

 

 

L’importance des sponsors

Maxime et l’équipe de France sont également soutenus par des sponsors, comme AG2R, sans lesquels rien ne serait pareil. « Oui, les sponsors comme Les Institutions de la coiffure et la Fédération de la coiffure nous aident beaucoup. Sans eux, on ne pourrait pas faire de concours ni de shows aussi beaux que ceux que l’on réalise. »

Maxime Redon était également présent à l’occasion de l’arrivée de la transat AG2R, organisée par les Institutions de la Coiffure, sur une péniche sur la Seine, à cette occasion,  Biblond à  eu la chance de le rencontrer.

 

Et les formations

Maxime continue de faire de la formation (un de ses dadas). « Je travaille avec Raphaël Perrier qui est un excellent formateur, ainsi que Coiffance… J’aime le monde de l’éducation et de la formation, cela m’a toujours attiré, car j’aime transmettre ce que j’apprends. Raphaël Perrier et Coiffance me permettent de le faire à mon âge. Je suis vraiment comblé dans mon métier ! »

 

Voilà pour Maxime Redon un avenir tout tracé, qui promet de belles aventures ! Ça donne envie, non ?

Catégories: Actualités
Partage
Partager avec nous votre avis ! 0