Qu’a révélé l’analyse de cheveux sur précisément 148 Européens ?

Taille du texte: A A A

A l’instar des enquêtes policières, les écologistes du Parlement européen ont employé des moyens similaires : pratiquer une analyse de cheveux pour identifier des produits toxiques. Résultat : selon le quotidien Le Parisien, les cheveux de 148 Européens contiennent, dans 60 % des cas, des traces de pesticides.

La méthode est étonnante mais néanmoins efficace. Pour mesurer le niveau d’imprégnation aux pesticides, les écologistes du Parlement européen ont fait étudier près de 150 échantillons capillaires de citoyens italiens, allemands, français, britanniques et danois. Et l’analyse est éloquente : des résidus de pesticides ont été détectés dans 60% des échantillons.

Du côté des Français, même constat : 64% des cas ont révélé des traces toxiques. Des résidus de fiponil auraient même été identifiés sur les cheveux du député écologiste européen Yannick Jadot. Produit antiparasite pourtant interdit en agriculture.

L’étude révèle aussi que ce sont les jeunes qui sont les plus exposés avec la présence de pesticides, dans 73 % des cas, sur les enfants et les adolescents. Avec pour « toxique star » : le chlorpyriphos.

Quand le cheveu accuse. À suivre…

Catégories: Actualités
Partages
Partager avec nous votre avis ! 0