Faut-il privilégier des produits sans sulfate, silicone ni parabène ?

Taille du texte: A A A

Ces dernières années, de nombreuses substances synthétiques ont été pointées du doigt, notamment pour leurs effets néfastes sur la santé et l’environnement. Les shampooings habituels sont bien évidemment concernés, car ils intègrent bon nombre de ces produits. Ici, nous allons surtout parler des sulfates, des silicones et des parabènes.

 

 

Entre effets appréciés et effets néfastes

 

  • De leur côté, les sulfates sont réputés pour leur qualité de dégraissant et pour leur mousse généreuse. Pourtant, on retrouve les mêmes composants dans les liquides vaisselles, les détergents, voire les décapants. Il a été démontré que certains sulfates (SLES) étaient plus irritants que les autres (SLS, ALS), mais qu’ils se retrouvent dans le même panier. À déconseiller à ceux qui ont la peau et le cuir chevelu sensibles.
  • Les silicones, eux, sont très appréciés pour leur effet brillant, démêlant et coiffant. Ils permettent de gainer les cheveux, de lisser la fibre capillaire, de combler les fourches. Ils protègent même les cheveux, d’une certaine manière (choc thermique, calcaire, brossage intensif, etc.). Mais ils présentent aussi le risque de ralentir la pousse des cheveux, de surproduction de sébum, et de faire apparaître les pellicules, car ils sont souvent couplés à des substances non organiques.
  • Les parabènes, quant à eux, n’apportent rien de positif aux cheveux. Ils sont surtout utilisés en tant que conservateurs synthétiques. Leurs méfaits pour la santé sont nombreux (cancer, troubles endocriniens, baisse de fertilité, allergie, etc.). Pourtant, ils protègent les produits contre le développement de bactéries et de champignons. Raison pour laquelle ils continuent d’être utilisés, mais à faibles doses, pour protéger le consommateur.

 

 



Privilégier les produits à composants naturels


Il sera toujours mieux de privilégier les produits avec des composants naturels, autant que possible, même si ces derniers peuvent dans certains cas être moins efficaces, comme la silicone végétale, ou moins performants, comme les alternatives naturelles aux sulfates, qui n’offrent pas autant de mousse.

 

Catégories: Actualités, S'informer
Partages
Partager avec nous votre avis ! 0