Portrait : Léna Lepetit

Taille du texte: A A A

Aujourd’hui animatrice réseau chez Jean Claude Aubry, la rédaction revient sur le parcours de Léna Lepetit, finaliste de la saison 3 de Biblond The Hairdresser.

 

Alors qu’elle était adolescente, Léna décide de s’orienter dans la coiffure à l’âge de 13 ans. Avec un CAP en poche puis un BP en alternance, elle a eu la chance d’effectuer une journée de stage en tant que coiffeuse pour une émission célèbre, « La France a un incroyable talent ». Depuis cet épisode, la jeune fille n’a eu de cesse de se perfectionner en multipliant les stages chez Tchip Coiffure puis Roger Coiffure. Par la suite, elle travaille dans l’enseigne Coiff&Co à Tarbes et s’y plaît bien. Mais depuis sa participation au concours Biblond The Hairdresser en 2015, elle officie au sein de chez Jean Claude Aubry. Sur scène, elle a réussi à convaincre le dirigeant qu’elle était la personne qui lui fallait. « La participation à ce concours m’a apporté davantage de confiance, cela m’a permis de découvrir de grandes enseignes de la coiffure et d’avoir bientôt un poste chez Jean Claude Aubry. » D’employée, elle passe au poste de manager et réussit à remonter le CA du salon dans lequel elle travaille. Aujourd’hui, elle est animatrice réseau de 3 salons, toujours dans l’enseigne Jean Claude Aubry. Une belle progression professionnelle.

 

 

Une jeune fille passionnée

Si beaucoup de gens voient des aspects négatifs dans cette profession, Lena, elle, aime tout : « travailler la matière, créer de nouvelles choses, le contact avec les gens, pouvoir rendre une personne heureuse. » Dans un métier où l’innovation et la créativité sont au rendez-vous, elle trouve son bonheur et compte bien continuer à évoluer dans sa carrière.

 

Partages
Partager avec nous votre avis ! 0