L’Oréal et la haute technologie

Taille du texte: A A A

 Installé dans la très réputée Silicon Valley, le groupe L’Oréal est en recherche permanente d’innovation.

 

Dotée d’une équipe aux profils tous aussi différents les uns que les autres (ingénieurs, biologistes, spécialistes du mobile) cette structure a été inspirée, selon son responsable, Guive Balooch, par l’essor des objets connectés liés au monde de la santé et de la beauté. Des recherches qui ont débouché sur différentes technologies, comme un patch dévoilé en janvier dernier qui se colle sur la peau et mesure l’exposition aux ultraviolets.

 

 

La 3D au cœur des recherches

Comme vous le savez sans doute, l’impression 3D incarne l’avenir. Ainsi, les équipes de Guive Balooch travaillent aussi sur la bio-impression pour fabriquer de la peau et des tissus vivants pour des tests cosmétiques ou pharmaceutiques, mais aussi des cheveux. Les spécialistes du mobile travailleraient, eux, sur une application similaire à Style My Hair, mais encore plus réaliste. Les colorations capillaires pourraient donc être le prochain projet, mais « c’est très complexe, car on a en moyenne 100 000 cheveux sur la tête, et ils bougent tous dans différentes directions », précise Guive Balooch.

 

 

Des applications pour anticiper les tendances

Grâce à ses applications de beauté et de coiffure, L’Oréal récupère des données anonymes sur les produits, les coupes ou encore les couleurs utilisées. Une fois analysées, ces données dégagent des tendances qui permettent à la marque de comprendre et d’anticiper les besoins des consommateurs.

Catégories: Actualités
Partage
Partager avec nous votre avis ! 0