Liberia : le ministère des Finances interdit les cheveux colorés dans ses locaux

Taille du texte: A A A

Ce n’est pas une blague… Le ministère libérien des Finances et de la Planification du développement est catégorique sur le sujet : plus d’employées aux cheveux teints ou de mèches de couleur dans ses locaux. Explications…

La nouvelle est tombée le 9 octobre dernier, lors d’une réunion avec les employés du ministère, de la bouche même du ministre, Samuel D. Tweah. Selon ce dernier, cette interdiction est légiférée dans le manuel de l’Employé publié en 2014. « La section 7.4 du Manuel de l’employé déconseille l’utilisation de cheveux colorés non naturels (comme les cheveux verts, roses…) et des coiffures extrêmes. » Cette loi est désormais appliquée sans dérogation.

Concrètement, toute employée qui s’affiche avec de la teinture sur les cheveux sera interdite d’accès dans les locaux du ministère. Et pourrait aussi être sanctionnée par des ponctions salariales.

L’application de cette loi ne passe pas inaperçue et déclenche la polémique. « Les lois et les politiques élaborées dans notre pays sont vraiment influencées par notre système patriarcal qui tente de contrôler le corps d’une femme, son apparence, sa décision, c’est cela le problème principal », a déclaré une opposante, à la BBC.

A suivre…

Catégories: Actualités
Partages
Partager avec nous votre avis ! 0