L’histoire sordide du barbier / The sordid history of the barber

Taille du texte: A A A

Aujourd’hui, une visite chez le barbier implique des soins de luxe tels que des serviettes chaudes, des massages du cou et des huiles essentielles bio. mais l’histoire des barbiers est bien plus sanglante.

L’art des barbiers remonte à l’Antiquité, quand les hommes superstitieux se coupaient les cheveux pour éloigner les mauvais esprits. Être rasé a également été utilisé pour distinguer les hommes libres à l’époque de l’esclavage. Au Moyen Âge, les barbiers avaient souvent pour autre pratique la chirurgie, et ils faisaient ainsi des lavages d’estomac, des extractions de dents et des saignées.

Il existe de nombreuses théories quant à l’origine exacte de l’enseigne de barbier en rouge et blanc, mais la plupart d’entre elles indiquent que le rouge représente le sang, versé régulièrement au cours d’une visite chez le barbier. En France en 1096, l’archevêque de Rouen interdit les barbes, après quoi les barbiers-chirurgiens ont formé leur première organisation officielle.

Durant les sept cents ans qui ont suivi, les barbiers ont à la fois fait des coupes de cheveux et exercé la chirurgie, bien que les deux professions aient progressivement commencé à être séparées – en Angleterre, les barbiers étaient représentés par une enseigne en bleu et blanc, et les chirurgiens par une enseigne en rouge et blanc.
Dans les années 1740, les rois Louis XV et George II ont enfin déclaré que les barbiers ne pouvaient plus pratiquer la chirurgie.

A visit to the barber these days involves luxurious treatments such as hot towels, neck massages and organic essential oils. But the history of the barber is far more gory than that.

The art of the barber dates back to ancient times, when superstitious men would have their hair cut in order to ward off evil spirits. Being clean-shaven was also used to distinguish free men during times of slavery.

During the Middle Ages, barbers often held the additional occupation of surgeon and would perform stomach-churning practices such as tooth extractions and bloodletting. There are many theories as to the exact origin of the red-and- white barber’s pole, but most indicate that the red represents the blood that was regularly spilled during a visit to the barber.

In France in 1096, the archbishop of Rouen outlawed beards, after which barber-surgeons formed their first official organisation. For the next 700 years, barbers performed both haircuts and surgery, although the two professions gradually began to be separated – in England barbers were represented by a blue-and-white pole and surgeons by a red-and-white pole.
In the 1740s, kings Louis XV and George II finally declared that barbers could no longer practise surgery. 

Vocabulaire
Vocabulary

Les poils du visage
Facial hair

Rasé
Clean shaven

Enseigne de barbier
Barber’s pole

Barbe
Beard

Saignée
Bloodletting

Extraction de dent
Tooth extraction

Chirurgie
Surgery

Chirurgiens
Surgeons

Saisissant
Grabbing

Versé
Spilled

Proscrit
Outlawed

Progressivement
Gradually

Distinguer
To distinguish

Impliquer
To involve 

Catégories: Actualités
Partage
Partager avec nous votre avis ! 0