L’héritière de l’Oréal, Liliane Bettencourt, est morte.

Liliane Bettencourt
Liliane Bettencourt
Taille du texte: A A A

 

La femme la plus riche du monde est disparue à l’âge de 94 ans. Portrait de la première puissance française féminine et de son entreprise, qui a révolutionné le monde de la beauté et de la coiffure.

 

Une entreprise familiale de cosmétiques et produits de coiffure

 

Née Liliane Schueller en 1922, elle fut élevée par son père, le chimisteentrepreneur Eugène Schueller. Il créa l’Auréale, devenu L’Oréal en 1909, et mit au point les premières teintures capillaires à une époque où des femmes, devenues icônes, telles que Coco Chanel ou Louise Brooks, commençaient timidement à se couper et se teindre les cheveux.

 

Un réel succès de la beauté auquel Liliane participe

 

Les produits de Schueller envahissent les salons de coiffure, en particulier sa teinture Imédia, mais aussi le shampoing Dop. En parallèle, il lance d’autres produits, comme Ambre solaire qui sort la même année que les premiers congés payés !

 

Mais elle garde les pieds sur terre, et colle les étiquettes sur les bouteilles de shampoing à l’usine d’Aulnay pendant ses vacances.

 

L’entreprise évolue, et Liliane aussi : résidente du 16ème arrondissement ou en vacances à l’Arcouest, la magnifique villa de la côte nord de Bretagne, où elle rencontre le beau Paris, sélectionné sur le volet par Annie Grace Burrows, la nouvelle femme d’Eugène Schueller : Charles Seignobos, les Curies, Louis Lapicque

 

Une femme de pouvoir au coeur des drames politiques

 

Elle se marie avec André Bettencourt à 27 ans, bourgeois normand catholique traditionaliste. Elle fréquente Georges Pompidou, qui lui conseille d’accueillir un partenaire dans le capital pour éviter toute nationalisation : en 1974, le suisse Nestlé est deuxième actionnaire de L’Oréal.

Aussi, elle fut mêlée à un feuilleton de drames politiques avec le photographe François-Marie Banier, mais aussi Nicolas Sarkozy, et Patrice de Maistre.

 

Une mise sous tutelle pour la première puissance des cosmétiques et de la coiffure

 

A la mort de son père en 1957, elle doit prendre les rênes de l’Oréal, mais décide de déléguer au fur et à mesure les responsabilités à son mari, puis à sa mort en 2007, à son gendre Jean-Pierre Meyers.

L’affaire Banier est destructrice pour la famille Bettencourt. On parle alors d’abus de faiblesse. Tout le monde réclame de l’argent à l’héritière. En 2011, la fille de Liliane Bettencourt, Françoise Bettencourt Meyers, place sa mère sous tutelle.

Disparue ce jeudi, elle fut l’une des femmes les plus puissantes de la planète et nous laisse un héritage d’une entreprise qui a révolutionné la beauté ainsi que la très riche fondation Bettencourt-Schueller.

 

Le monde entier est en émoi, et l’action l’Oréal bondit de 4%

« Une femme riche… Le mot déjà n’est pas agréable. C’est un mot laid. Fortune, c’est mieux. Ça va avec chance » – Liliane Bettencourt pour Égoïste, 1987.

Catégories: Actualités
Partages
Partager avec nous votre avis ! 1